maladie

Sortir de sa zone de confort

Ma zone de confort

J'écris aujourd'hui car je me sens de plus en plus essoufflée et oppressée.  Et alors que j'écoutais un podcast sur le sujet en fin de semaine dernière, j'ai pris un crayon et une feuille et je me suis mise à écrire ce que je pourrais faire pour sortir de ma zone de confort.

C'était important pour moi, comme si je me donnais une nouvelle chance et le courage de remettre en cause plein de choses. Rien n'est gravé dans le marbre dans la vie et si je ne saute pas le pas, je ne le ferai sans doute jamais. La prochaine étape sans doute un Mind Mapping afin de mettre à plat mes choix sur mon devenir.

Lire la suite

Pourquoi j'ai peur.

pourquoi j'ai peur

J'ai besoin de respirer aujourd'hui, je me sens oppressée. J'ai fait le tri dans les affaires. Je n'aime pas novembre, il faut commencer à se couvrir mais pas trop. Viendra la fin du mois, on fêtera l'anniversaire de Stella-Rose, on partira le temps d'un week-end pour respirer, j'ai hâte.

Il y a un an tout basculait. Je ne serai plus jamais la même (ça c'est sûr).

Depuis, tout n'est pas toujours facile. On a beau dire qu'on ne se prendra plus la tête pour des bêtises, le coeur décide autrement, parce que je suis comme ça, une incorrigible impulsive.

Lire la suite

10 du mois : La vie en rose

Tous les 10 du mois je participe au rendez-vous de ma copine Claire du blog Egalimère.  

A partir d’un thème commun, les participants donnent leur vision personnelle du thème.

Macaron 10 du mois participation 300x300

 

Ce mois-ci le thème est : " La vie en rose "

***

Alors, j'entends au loin les paroles de Piaf, elles raisonnent dans ma tête. "Voir la vie en rose" c'est beau.

Je m'interroge sur le thème de ce mois-ci? Dois-je voir la vie en rose? Parler d'octobre rose? Vous montrer de jolies roses?

Lire la suite

Je suis cette fille...

J'avais commencé à écrire cet article dans la salle d'attente de mon chirurgien... c'était le jour de mon  dernier rendez-vous avec lui, la dernière fois que je croiserai sa route (ou pas). Au final, je ne sais pas si un jour je remettrai les pieds dans cet établissement d'oncologie, mais le plus tard sera le mieux.

Je sais à présent que malgré tout, nous ne sommes pas à l'abri des coups durs et que la vie n'est pas toujours tendre avec nous. Elle peut nous faire de beaux cadeaux (mes enfants en sont la preuve) et elle peut aussi se rappeler à nous avec  des petits ou des gros coups derrière la tête qui nous rappelle que nous ne sommes pas éternels. Pendant ces mois, plus ou moins douloureux, le hashtag #enjoylife m'a suivie jusqu'à mon bracelet gravé au poignet, j'ai même pensé l'écrire dans ma chair pour ne pas oublier... 

Et puis... maintenant, je suis cette fille qui a appris à danser sous la pluie ! 

Danser sous la pluie à Londres ou ailleurs

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Lire la suite

Le premier jour du reste de ma vie...

Le premier jour du reste de ma vie

Il y a une semaine déjà, je me faisais opérer... depuis novembre ma vie n'était plus un long fleuve tranquille. Ma vie n'était plus que des jolis voyages, des jolis clichés et des jolis lectures. Ma vie (presque) parfaite s'était écroulée. Alors que cet hiver j'ai pleuré chaque nuit... depuis un mois je n'avais plus de larmes, c'était comme une évidence. Je devais passer par là.

Mais quand même. Les mots restent en suspend. Ce n'est pas rien.

Il y a une semaine, on m'a retiré une partie de moi car le mal s'y était installé, alors qu'il y a 8 ans j'y portais ma fille Elijah et il y a 11 ans, ma Stella-Rose.

Lire la suite

Je vais bien... merci!

Je vais bien... merci!

Mercredi, 16 heures, j'attends... Je ne sais pas ce que j'attends mais j'ai le moral dans les chaussettes. Je me suis réveillée triste ce matin et rien n'arrive à me faire sourire. Les larmes ne coulent plus. Je prends un crayon, ça me change du clavier et j'écris. Une fois de plus, je rumine sur le papier de mon joli carnet commencé au mois de novembre la bêtise humaine, le connard qui m'a parlé du cancer des organes génitaux, l'indiffèrence, le chantage et la méchanceté.

Mais je vais bien. Merci! 

Malgré la forteresse que je me suis construite tout autour de moi, je reste fragile. Alors je marche des heures, mon Fitbit Flex© au bras enregistre des records chaque jour. ​Hier, j'ai marché 16 kilomètres à travers le sable fin de la plage et les rues.

Lire la suite

Enjoy life ou dévorer la vie comme une boîte de chocolat!

Si je devais citer un grand auteur, je citerais sans doute Forrest Gump, avec ces paroles mythiques:

La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber!

Pour ma part j'adore les chocolats et la vie encore plus, alors j'avais envie de l'écrire. Ma nature anxieuse me gâche parfois certains moments qui devraient être formidables, mais ces derniers temps j'ai décidé de mieux profiter encore plus et de mettre en application mon hashtag préféré: #EnjoyLife

Enjoy Life

Lire la suite

Écrire ses maux... ça te dérange?

Enjoy Life

Dans ma vie en ce moment, c'est un peu l' ascenseur émotionnel...

il y a tellement de belles choses qui se passent dans ma vie de maman et de blogueuse... et puis il y a ma santé qui me fait encore défaut. Je ne me plains pas, mais j'ai besoin d'en parler, car ça fait aussi partie de ma thérapie. La maladie m'a permis de faire de belles rencontres! mais aussi de me rendre compte des personnes présentes, celles qui étaient là dans les bons moments et les mauvais, les vrais amis, ceux qui s'en fichaient et les autres... la communauté des blogueuses est aussi un soutien incommensurable...

Et puis, j'ai reçu ces derniers mois plein de messages d'amitié, d'inquiétude et d'autres plus étranges..

Lire la suite

et si j'avais changé...

Il y a toujours beaucoup de choses qui me tiennent à coeur, mon rapport aux autres en fait partie. J'aime pas quand on dit du mal de moi, et encore moins lorsque ce sont des propos mensongers. Je suis du genre diplomate, je n'aime pas les conflits et préfère le dialogue.

Pourtant, j'en ai marre de faire "la carpette" pour éviter les engueulades, et  je n'aime pas être la victime de la mauvaise humeur de quelqu'un, néanmoins je n'aime pas me battre (même virtuelllement), le combat c'est pas mon truc!

134h

Loin des non résolutions de 2016, j'ai changé. J'ai pris conscience ces derniers temps de beaucoup de choses et notamment que certaines personnes se servaient de moi, que d'autres ne me respectaient pas, mais aussi qu'on m'aimait.

ça ne veut pas dire qu'à présent je serai méchante... mais je ne me laisserai plus marcher sur les pieds comme avant.

Lire la suite

le jour où tout s'écroule

Marcelline boots Dr Martens Adventure Time

J'ai toujours croqué la vie, profité du moment présent.

Ces derniers temps, j'avais envie d'évasion, de voyages en famille... Je finissais deux projets de livres dans l'espoir de publier.

Dans mon quotidien, je ne m'arrête jamais, et si les journées pouvaient durer 34 heures ça m'aurait bien arrangé.

Mais lundi, le temps s'est soudainement arrêté à 15 heures... Un appel de la gynéco, un résultat de frottis que je n'avais pas reçu... cela faisait plusieurs jours que je commençais à m'inquiéter. Comme il y avait eu les vacances, je me disais que ça avait peut être pris du retard. Et puis, elle m'a appelée et là j'ai su. Je suis descendue dans son bureau (je bosse dans une clinique, ça facilite tout de suite les choses, hein!). Le couperet est tombé.

 

Lire la suite