Écrire ses maux... ça te dérange?

Enjoy Life

Dans ma vie en ce moment, c'est un peu l' ascenseur émotionnel...

il y a tellement de belles choses qui se passent dans ma vie de maman et de blogueuse... et puis il y a ma santé qui me fait encore défaut. Je ne me plains pas, mais j'ai besoin d'en parler, car ça fait aussi partie de ma thérapie. La maladie m'a permis de faire de belles rencontres! mais aussi de me rendre compte des personnes présentes, celles qui étaient là dans les bons moments et les mauvais, les vrais amis, ceux qui s'en fichaient et les autres... la communauté des blogueuses est aussi un soutien incommensurable...

Et puis, j'ai reçu ces derniers mois plein de messages d'amitié, d'inquiétude et d'autres plus étranges..

La maladie fait peur, et soudain on se regarde dans le miroir et on se dit "et si c'était moi..." j'ai ainsi reçu des messages de questionnements très désagréables et insistants... Ma maladie avait-elle un rapport avec le papillomavirus? Si je connaissais le vaccin et si je l'avais fait! Que je devrais penser à vacciner mes filles! Pourquoi je n'avais pas de chimio après la chirurgie... et  même pas un peu de radiothérapie? Ne fallait-il pas me faire un scanner complet du corps à la recherche de métastases?!?  Ne valait-il mieux pas demander un autre avis? Pourquoi tu ne likes jamais mes statuts sur Facebook? Pourquoi soutiens-tu les migrants comme ça?

{ça ne s'invente pas... tous ces mots sont bien réels}

Il y a tant de violences dans certains de ces mots... qui ne font partie, fuck bordel de shit merci d'une petite minorité.

Mon histoire a aussi permis à une personne de parler de la mort avec sa fille, j'étais "ravie pour elle" qu'elle puisse grâce à moi aborder la mort, même si je ne suis pas encore mourante et que j'ai bien l'intention de vivre encore une bonne cinquantaine d'année bordel de shitLes mots sont parfois maladroits alors qu'au fond les gens sont sincères... mais la maladie fait peur, et je peux le dire elle ne m'a jamais fait aussi peur qu'aujourd'hui.

Parfois, je me dis que certaines personnes doivent trouver malsain de lire des choses personnelles sur un blog, je les entends d'ici: "de toutes façons elle déballe sa vie sur son blog"...  Quand on m'a diagnostiquée mon cancer du col, le blog a été ma thérapie. Parler de ma maladie a aussi permis à certaines personnes de mon entourage de prendre conscience de l'importance d'être suivies (et ça c'est plutôt cool). Ceux qui ont envie de juger, jugez-moi et puis ensuite essayez de comprendre ce que je vis réellement. 

Heureusement quand je lis  tous les gentils messages, quand je reçois des petits sms des copines juste pour savoir si ça va, quand on s'envoit des bisous via messenger de bon matin, je retrouve le sourire et la bonne humeur. Je ne jette la pierre à personne, mais dans des moments comme ça, chaque parole et chaque mot prennent un sens important et ont un poids sur le moral.

Voilà voilà, je sais qu'il y a bien pire que ce que je vis depuis quelques mois, mais j'ai appris à savourer chaque jour, chaque instant comme jamais et à relativiser (enfin presque mais j'y travaille)...

Enjoy Life!

NB: J'ai mis deux semaines à écrire cet article, mes maux mots sont tombés sur le clavier comme une libération...

 

 

Mary Leviandier sur Google+

sentiment lifestyle maladie écrire

Commentaires (13)

Mubucaro
Plein de bisous
Ju
Ce billet me fait penser à notre conversation... Mdr!
Laisse les mauvaises langues, les pseudos docteurs sans diplôme de côté. Les gens ont tendance à oublier qu'un blog c'est très différent d'un site. Et sur un blog ce qui est chouette c'est qu'il y a la part de personnel, avec le bon comme le mauvais...
Je te souhaite plein de courage et puis, on se verra vite pour un café ;)
marion
Ma pauvre y en a qui sont ravagés (n'ayons pas peur des mots, pour te dire ce genre de chose faut être taré). Je pense souvent à toi, courage et bisous!
londrespourlesenfants
  • 4. londrespourlesenfants (site web) | 29/03/2016
Oui... il fallait que je l'écrive ;-)
londrespourlesenfants
  • 5. londrespourlesenfants (site web) | 29/03/2016
<3
Sabrina
  • 6. Sabrina | 29/03/2016
Bon courage Mary.....
Bizou
Camille
C'est malheureusement les minorités haineuses qui font le plus de bruit... pour rien ! A croire que ce sont les plus ignorants qui pensent tout savoir. Laisse de coté les mauvaises langues et concentre toi sur de belles choses comme tu le dis :) Prends soin de toi, bisous !
PS : Je trouve formidable que tu aies le courage de parler de ta maladie, et je pense que tu peux en aider beaucoup par ton témoignage !
MissBrownie
  • 8. MissBrownie (site web) | 29/03/2016
Waouh ! J'hallucine de l'indiscrétion et du manque de tact de certaines personnes ...
Chaudoudoux (et préserve toi des personnes nocives et toxiques)
Mamasse dit milouse
  • 9. Mamasse dit milouse | 29/03/2016
Les mots soulagent les maux..tu as tt à fait raison ma cous...n écoutes que toi et fais ce qui est bon pour toi..pleins de bisous
Egalimère
  • 10. Egalimère (site web) | 30/03/2016
C'est TON blog et tu es libre d'y écrire ce que tu ressens tout comme les lecteurs et lectrices sont libres de ne pas lire certains articles qui les dérangent. Le soutien des proches et des moins proches est important alors puise dans ce qui TE fait du bien et fuck le reste
Plein de bisous
Jean-Charles
  • 11. Jean-Charles (site web) | 30/03/2016
Désolé de lire tout ça. Et je comprends que le net puisse être un soutien. J'en ai usé moi-même lorsqu'il était besoin. Sois forte, c'est con à dire mais j'ai été giflé par ce billet.
Maman Voyage
  • 12. Maman Voyage (site web) | 01/04/2016
Y a toujours des gens bizarres décidément ! Le blog est là pour toi avant tout ! Tu as raison d'extériorisé... Les personnes que ça dérange n'en valent pas la peine. Grosses bises !
sophie
Je vis la même chose que toi en ce moment mais pour un cancer du sein. J'ai aussi parfois le besoin d'en parler sur mon blog, juste un peu car je ne veux pas plomber l'ambiance :) mais c'est une sorte de thérapie pour moi d'en parler et surtout le but est de montrer que oui, on peut être heureuse et continuer à profiter de la vie même lorsque ce sale crabe est venu nous mettre des batons dans les roues.
Je te souhaite plein de courage, plein de bonnes choses.
Bises

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau