lifestyle

  • Pourquoi tu me manques alors que je ne te connaissais pas ?

    Pourquoi tu me manques alors que je ne te connaissais pas ?

    Je commence toujours l'année un peu nostalgique parce que je n'aime pas le mois de janvier et que l'année précédente me manque déjà alors que 2018 m'effraie un peu. La musique tourne en boucle dans ma tête : Bowie, Amy, et même Prince. Tous me manquent alors que je ne les connaissais pas.

    Pourquoi tu me manques alors que je ne te connaissais pas ?

    Lire la suite

  • Bye Bye 2017 ! Hello 2018 !

    Mary Leviandier

    Comment décrire 2017 ?

    Je dirais qu’elle a été fluctuante d’émotions, de joies, de tristesses et de questionnements… En 2017, je me suis sentie comme « plus à ma place » ou à la recherche d’une place et ça a hanté mes nuits. 

    Si j’avais un remerciement tout spécial à faire en 2017,  je remercierais les personnes qui m’ont permis de sortir de ma zone de confort, de me lancer de nouveaux défis et de faire un pied de nez au train train quotidien ! Je n’ai aucune rancœur et je me termine l’année 2017 le cœur léger et soulagée de « tout ça ». 

    Lire la suite

  • Et si on gardait le meilleur après tout...

    Finalement on garde le meilleur du pire, non ?

    Quand une page se tourne on essaie de se souvenir du bon et la nostalgie prend vite le dessus, comme si tout ce temps avait été "tout rose", comme si d’un seul coup ça n’était pas si mal que ça, comme si ce double arc-en-ciel un lundi matin n'était plus qu'un joli souvenir...

    un lundi où je n'ai pas eu envie de sourire...

    Lire la suite

  • Bye Bye mes insomnies avec Dodow !

    Quel est ce drôle d'objet qui ressemble à un galet et qui a sa place sur ma table de nuit depuis un mois ? 

    J'ai testé Dodow

    Lorsque j'ai posté sur les RS que j'allais testé ce petit objet magique j'ai eu énormément de commentaires me demandant mon retour sur mon essai du Dodow ! Alors me voilà ! Avant tout, je tiens à préciser que je ne suis pas insomniaque mais qu'en période de stress, de changement ou de contrariétés, j'ai régulièrement des difficultés à m'endormir ou des réveils nocturnes. 

    Lire la suite

  • La petite fille qui voulait toujours croire au Père Noël

    La petite fille qui voulait toujours croire au Père Noël

    Je me souviens avoir cessé de croire au Père Noël quand j'avais 8 ans... ma copine Anna m'avait chamboulée la tête pendant la récréation en me disant que le Père Noël n'existait pas et m'avait dit que c'était facilement vérifiable en cherchant au dessus des armoires chez moi. En effet, cette année là, j'ai trouvé sans difficultés les cadeaux cachés sous une couverture au dessus de la penderie de la chambre des parents. Le mythe s'effondrait. La même année, la même Anna m'annonçait que mes parents faisaient l'amour aussi, je l'entends encore me dire "ben oui, comment aurais tu été conçue ?" fort heureusement, je ne l'ai jamais crû, rien que l'idée d'imaginer mes parents faire "des choses" me rebutait , quelle drôle de fille garce cette Anna !

    Lire la suite

  • Et si on se réjouissait simplement du bonheur des autres ?

    Et si on se réjouissait simplement du bonheur des autres ?

    Il fallait que je pose ces mots là, ici... Les "autres toxiques" m'épuisent et puis je finis par ma dire que l'humain n'est pas toujours à la hauteur et puis tout d'un coup je me prends "une claque" de bienveillance... je dis bien "claque" comme une bonne tarte (et celle là n'est pas meringuée et au citron) car c'est tellement rare que ça fait du bien la bienveillance comme la tarte au citron ou un bon lemon curd

    Lire la suite

  • Arrêter le temps ou le laisser filer en douceur...

    Arrêter le temps…

    Je les regarde passer, courir devant moi, du premier jour de leur existence à aujourd’hui, un souffle est passé, un soupir et là je les vois devant moi, dans les bras l’une de l’autre.

    J’ai fait un saut dans le temps, et je regarde nostalgique, les clichés qui s’accrochent au mur de la chambre, impassible et immuable, comme si le temps s’était arrêté un instant.

    Arrêter le temps

    Lire la suite

  • 10 du mois : La tête dans le guidon

    Tous les 10 du mois je participe au rendez-vous de ma copine Claire du blog Egalimère.  

    A partir d’un thème commun, les participants donnent leur vision personnelle du thème.

    10 du mois : Le nez dans le guidon

    Ce mois-ci le thème est : La tête dans le guidon

    D'ailleurs, quelle drôle d'expression d'avoir la tête dans le guidon, il faut sans doute se référer à ses origines pour mieux la comprendre, d'ailleurs personnellement je dis avoir le nez dans le guidon, sans doute parce que je ne suis pas très grande et que j'ai peut être un problème avec mon appendice nasal, ou pas d'ailleurs. 

    Lire la suite

  • Ne pas désespérer, Do not despair...

    Il y a des matins comme celui-ci où on a tout envie de balancer, presque envie d'envoyer balader la terre entière car ce que l'on fait ne sera jamais bien. Ce matin, je n'avais plus envie. Alors j'ai écrit, j'ai essayé de me remonter, de ne pas baisser les bras, mais c'était plus fort que moi, ce matin j'avais envie de garder la tête sous la couette et de ne pas bouger...

    mondai morning

    Lire la suite

  • Je ne suis peut-être pas celle que vous imaginez....

    Voici un titre qui en dit long sur le contenu de ce billet, ou pas d'ailleurs... Combien de vous arriverons ici par pure curiosité ? Moi, la première je cliquerai, je l'avoue ! C'est peut-être bizarre mais je me suis demandée le week-end dernier comment mes lecteurs m'imaginer. 

    ​Souvent on me décrit comme une gentille blogueuse, disponible et surtout (plus que tout) rigolote ... mais tous ces gens penseraient-ils la même choses de moi dans la vraie vie ? 

    Louise Bourgeois exposition à la Tate Modern

    Lire la suite

  • 10 du mois : La leçon de poésie

    Tous les 10 du mois je participe au rendez-vous de ma copine Claire du blog Egalimère.  

    A partir d’un thème commun, les participants donnent leur vision personnelle du thème.

    Macaron 10 du mois participation 300x300

    Ce mois-ci le thème est : La leçon de poésie
    Ça aurait pu être juste un souvenir, juste une leçon. Ma première poésie résonne encore dans ma tête.
    J’avais 5 ans pas tout à fait 6. J’étais au CP et l’institutrice Madame Klein est restée gravée dans mon esprit. Elle était âgée, aimait la discipline. Elle criait mais elle était toujours juste, sévère mais droite. Elle m’a appris à lire, à aimer les mots, elle m’aidait quand je n’y arrivais pas.

    Lire la suite

  • Prendre le Breakfast avec les kids au restaurant Ivy Tower Bridge

    J'adore les petits déjeuners, les breakfast en anglais, les vrais, ceux qui vous tiennent au corps toute la journée.

    Pourtant, ce qui est étrange c'est que lorsque je suis à la maison, tout au long de l'année je ne déjeune pas. Oui, je sais ce n'est pas bien mais je suis incapable d'avaler quoi que ce soit au réveil. Alors qu'en vacances, détendue (loin du stress du quotidien, je dévore volontiers un petit déjeuner gargantuesque. A Londres, je ne manquerai pour rien au monde un english breakfast, et celui que propose le restaurant Ivy Tower Bridge fait partie des meilleurs que nous avons eu l'occasion de déguster.

    Ivy Tower Bridge review Breakfast with Kids

    Lire la suite

  • Une rentrée, de nouvelles envies…

    Presque comme de bonnes résolutions que je ne fais jamais j’ai envie de repartir du bon pied (et même des deux pieds et sans entorse) pour cette rentrée 2017, après tout chez moi les années se décomptent en « scolaires » et chaque rentrée est un repère dans mon existence et celle de ma petite famille.

    Une rentrée, de nouvelles envies…

    Lire la suite

  • Écrire en dix minutes et dans l'émotion...

    Souffler trop vite les mots qui nous pèsent sur le coeur... souffler ces mots profondément avant qu'ils ne s'envolent.

     Ecrire en dix minutes sans prendre le temps de penser ou de réfléchir, juste écrire pour que ça sorte.

    Profonde émotion, moment intense.

    J'aurais voulu écrire quelque chose sur les attentats et ces terroristes... mais je n'ai pas eu la force. Je n'ai même pas eu le courage d'allumer la télé. Je n'avais plus envie de m'imprégner encore et encore de cette violence.

    Ecrire en dix minutes et dans l'émotion...

    Lire la suite

  • 10 du Mois : Le dilemme de vacances

    Tous les 10 du mois je participe au rendez-vous de ma copine Claire du blog Egalimère.  

    A partir d’un thème commun, les participants donnent leur vision personnelle du thème.

    Macaron 10 du mois participation 300x300

    Ce mois-ci le thème est "le dilemme des vacances"... 

    Lire la suite

  • Dunkirk, Dunkerque !

    Dunkerque... voici ma ville natale qui s'élève soudainement grâce à Christopher Nolan, et j'espère juste que le soufflet ne retombera pas trop vite. J'ai souvent crié que j'aimais ma ville natale plus que tout et je vous en parle de temps en temps ici. Si vous saviez les moqueries que j'ai souvent essuyé lorsqu'on me demandait d'où je venais... Dunkerque ? C'est où ? En Belgique ? Rien que son nom n'a pas le glamour de villes dont la douceur peut raisonner à nos oreilles telles que Paris, Toulouse, Aix en Provence...

    Dunkerque agresse vos tympans, sonne faux.

    Dunkirk, Dunkerque !

    Lire la suite

  • 10 du mois : Des envies d'ailleurs...

    Tous les 10 du mois je participe au rendez-vous de ma copine Claire du blog Egalimère.  

    A partir d’un thème commun, les participants donnent leur vision personnelle du thème.

    Macaron 10 du mois participation 300x300

    Ce mois-ci le thème est "des envies d'ailleurs"... 

    Alors ce genre de thème me parle parfaitement bien, envie d'ailleurs, d'autre chose, de cultures différentes et d'un bonheur ailleurs.

    Lire la suite

  • Se réveiller ailleurs...

    ...ou cette sensation d'avoir fermé les yeux et d'être ailleurs, quelque part, on ne sait où. C'est ce sentiment que j'aurai les deux prochaines semaines, quatorze matins à me réveiller autre part comme dans une faille temporo spatiale ou spatio-temporelle. J'ai regardé par la fenêtre ce matin et j'avoue ne pas trop savoir où je suis (oui, ce sont bien des vaches que tu vois sous les palmiers). 

    Se réveiller ailleurs...

    Lire la suite