Ecrire la suite...

Voilà, c'est fait ! Comme si les dés étaient jetés (et ils le sont).

La semaine dernière, j'ai enfin terminé l'écriture de mon guide sur Londres.

C'était le projet d'une vie, celui que je rêvais d'écrire depuis que j'avais vingt ans. J'ai eu beaucoup de mal à me dire que j'avais fini, j'avais encore plein de choses à dire. Ces deux derniers mois, j'ai mangé, dormi, rêvé avec ce guide. Et c'est presque à bout de souffle que j'ai fini par l'importer au format PDF vers son destinataire.

Ecrire la suite...

Pour la suite des événements rien n'est moins sûr... malgré une certaine satisfaction de l'autre côté du clavier et de l'écran, je sais aussi qu'il y aura beaucoup de travail, de mises en formes et un bon coup de pouce coté graphisme. Alors je pensais être soulagée d'avoir fini ce projet qui tenait tellement à mon coeur comme une promesse faite à moi-même, sauf que j'ai ressenti comme un grand vide. 

Ce n'est pas le manque de l'écriture puisque je continue à écrire ici et ailleurs mais c'est comme si j'avais mis au monde cet enfant tellement attendu et que je ressentais cet immense vide dans mon ventre et mon coeur. Alors je ne me plains pas, j'ai beaucoup de chance mais j'ai besoin d'avancer. Je me suis rendue compte que j'ai aussi "trainé" sur ce projet car j'avais peur de "la suite", la course aux Maisons d'éditions, les portes qui se ferment, l'attente, la peur de se prendre des claques... et puis voilà, même lorsque mon projet est servi sur un plateau d'argent, je doute.

Je vais prendre quelques jours de vacances, me plonger dans des romans, me balader sur les routes du Dodécanèse à la recherche de nouvelles inspirations mais aussi pour souffler un peu. J'ai eu l'impressions ces six derniers mois de m'être hyperactivée pour fuir le reste, ne plus penser, m'occuper la tête, et bim ! C'est fini !

Alors bien sûr, je vais écrire la suite, ma tête fuse d'idées, de projets et d'écriture. Il faut juste que je tourne la page d'un projet d'une vie sur le point de voir le jour... 

Ecrire la suite...

Mary Leviandier sur Google+

lifestyle réseaux sociaux enjoy life

Commentaires (3)

Aramicia King
  • 1. Aramicia King (site web) | 26/06/2017

Bravo ! Pas d'autre mot. Mettre le point final, ça déclenche une réaction un peu nostalgique, un peu comme le baby blue après l'accouchement. Un petit book blues...puis la vie et l'écriture reprennent leurs droits :)

Joan
  • 2. Joan | 26/06/2017

Sincèrement je t'admire ! Tu es une belle personne et tu as du talent et je sais comme tu bosses dur pour y arriver !!! Tu es au TOP Mary ! Bravo à toi et continue ton joli travail d'écriture !
A très bientôt !

Olivia

préssée de le lire ^^

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau