Week-end Lecture #233 : Petite

Mon dernier roman coup de coeur, le voici : Petite de Edward Carey. 

Week-end Lecture #233 : Petite

Il y a des romans que vous n'avez pas envie de quitter et celui-ci en fait partie... j'ai pris le temps de le lire, le feuilleter et admirer les dessins (car oui il y a des superbes dessins à l'intérieur) mais surtout savourer ce récit captivant, viscéral et parfois même macabre qui n'est autre que l'histoire romancée de Madame Tussaud.

 

L'histoire

Née à Strasbourg en 1761, la jeune Marie Grosholz, future madame Tussaud, est employée dès son plus jeune âge comme apprentie par un sculpteur sur cire. Lorsque le duo devient célèbre à Paris pour ses réalisations, Marie a pour modèles les plus grandes personnalités de l'époque : Voltaire, Rousseau, Benjamin Franklin, etc. Bientôt elle est accueillie à la Cour où elle prodigue des leçons de sculpture à la princesse Élisabeth, sœur du roi. En 1789, la capitale entre en ébullition, la foule exige des têtes. C'est le début d'une incroyable décennie pour Marie qui, échappant de peu à la guillotine, se voit chargée d'exécuter les masques mortuaires de ses amis les plus proches (Louis XVI), comme de ses ennemis les plus acharnés (Robespierre). 

Mon avis

Petite c'est donc comme vous l'aurez compris un récit romancé de la jeunesse de Madame Tussaud qui a fondé le célèbre musée de cire à Londres qui porte son nom.

Née Anne Marie Grosholtz en 1761 et devient rapidement orpheline alors qu'elle est toute petite. Elle est alors employée par le sculpteur suisse sur cire, le docteur Curtius, qui réalise des modèles anatomiques dans son atelier et nomme sa jeune apprentie « Petiite » en raison de sa petite taille.

Lorsque les difficultés financières de Curtius le rattrapent, ils s'installent à Paris où ils prennent des chambres avec la veuve Charlotte Picot qui aide à transformer l'entreprise et organise des expositions populaires présentant des répliques en cire des têtes de nobles et de meurtriers célèbres. Elle déteste la petite Marie et la fait travailler en cuisine par jalousie mais suite à une visite surprise de la princesse Elisabeth, la sœur cadette du roi Louis XVI, Marie est invitée à devenir sa tutrice de modelage de cire au château de Versailles. Cependant, avec la révolution à l'horizon, toute personne associée à la famille royale n'est à l'abri de la menace de la guillotine...

Mieux connu comme dramaturge et auteur de romans Carey a travaillé dans le passé au fameux musée Madame Tussaud , c'est là qu'il a puisé l'inspiration il y a quelques années d'écrire un roman sur sa fondatrice et sa fascinante histoire. Se concentrant sur le début de la carrière de Marie qui est façonné par les événements qui ont précédé la Révolution française en 1789, le roman est vaguement basé sur les quelques faits connus à son sujet, mais aussi largement romancé. L'image physique de Madame Tussaud plus tard dans la vie avec son nez et son menton proéminents est déjà bien connue et l'interprétation imaginative des événements par Carey la dépeint comme une jeune femme compétente, courageuse et déterminée. 

Le livre lui-même est magnifiquement illustré par Carey avec des dizaines de croquis et la biographie sur son site Web révèle qu'il lui a fallu quinze ans pour terminer le livre en partie à cause du défi de faire en sorte que les illustrations et la prose « s'accordent les unes avec les autres ». Heureusement, Carey est un caricaturiste doué à la fois pour le dessin et l'écriture et le résultat final est juste sublime : autant les illustrations que la prose. À certains égards, "Petite"  est un fidèle pastiche de la littérature de l'époque offrant une vue panoramique sur la vie de Marie, ses aléas et finalement la chance qu'elle a sans doute saisie au bon moment ! 

 

En bref

Petite est un petit bijou de fiction historique, macabre et décalé à la fois ! À lire ABSOLUMENT !

lecture Madame Tussaud