Week-end lecture #163 : La Belle Sauvage

Je ne l’attendais plus mais il est quand même là entre mes doigts, vingt ans après Les Royaumes du Nord: le dernier roman de Philip Pullman, une nouvelle trilogie, écrit par celui qui m’a transmis cette passion de la littérature jeunesse avec son chef d’oeuvre.

Week-end lecture #163 : La Belle Sauvage

Pullman est bel et bien de retour et il offre une corne d'abondance d'idées et de personnages vivants dans ce tout nouveau roman. L'héroïne originale des Royaumes du Nord, Lyra, est ici juste un bébé, mais des rumeurs d'une prophétie la concernant tourbillonnent autour d'elle et elle doit déjà faire face à plusieurs ennemis potentiels. Quand un flot de proportions bibliques dévaste le pays, elle est sauvée par le fils du jeune aubergiste, Malcolm, et par la cuisinière, Alice, et vont embarquer dans le bateau du jeune garçon « La belle sauvage ».

 

Petit à petit, l’histoire me revient, blottie dans un côté de mon cerveau, les références ne sont jamais loin et je me souviens alors de la poussière, de l’ Aléthiomètre, du père de Lyra, des daemons… Mais la poussière ici n’est encore qu’un troublant mystère !

L’histoire commence comme un roman d'espionnage, alors que Malcolm trouve un message caché, avec des témoins d'événements troublants et des espions. À l'arrière-plan se cache un mouvement religieux extrême qui infiltre l'école de Malcolm et encourage les élèves à rendre compte de la non-conformité dans des scènes qui rappellent la Russie de Staline.

La physique, la théologie et la fantaisie  s’entremêlent dans ce roman, le ton est sombre même si certains passages sont tendres et drôles. 

Je vous conseille de lire la Trilogie les Royaumes du Nord avant, car les références seront plus limpides et le roman aura un tout autre sens.

Je ne vais pas divulgacher toute l’histoire ici… je vais juste vous dire ce que j’en pense parce que ce roman déborde d'aventures, et son jeune protagoniste, Malcom, et son démon Asta, sont un duo si empathique, curieux et intelligent. Ils sont exactement le genre de personnages inoubliables auxquels on s’attache vraiment et qu’on garde dans un coin de sa tête toute sa vie. Ce roman n'est certainement pas réservé exclusivement aux jeunes - il peut (et devrait certainement être) apprécié par les adultes (moi la première)…

La belle sauvage (illustrationChris Wormell)

En conclusion, je suis curieuse de connaitre la suite de l’histoire pour savoir ce que cette nouvelle trilogie apporte aux lecteurs. En attendant bien sagement la suite La Belle Sauvage a prouvé qu'elle justifiait chaque iota de l'excitation de pré-publication qu’elle a  suscité. Je ne doutais pas de Philip Pullman, auteur dont j’ai lu tous les romans sans exception, et il fait encore preuve avec ce roman  captivant et plus sommére que jamais d’un talent d’écriture dont je ne doutais pas ! Le moment est venu pour moi de me replonger dans les aventures de Lyra, tellement j’ai envie de relire Pullman.

Mary Leviandier sur

lecture

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau