Le confort de vie (selon moi)

Ce matin là, j'ai marché. J'ai respiré, j'ai humé les parfums de la rue, de la fin de l'été et de la bonne humeur ambiante. Depuis quelques semaines j'essaye de prendre pleinement conscience de ce qui m'entoure et de savourer ces petites choses de la vie. Non pas que j'ai oublié l'importance des petits moments mais j'en prends toujours de plus en plus conscience. Ces moments sont parfois partagés mais parfois je suis seule mais c'est solitude positive.

Enjoy Life

J'ai appris que le confort de vie ne tenait pas à cette nouvelle robe, ce grand écran télé, ce sac à main bien trop cher ou ce bijou bling bling... Mon confort lui c'est mon environnement, ma famille, mes amis, l'air de la mer, Londres et les voyages. Mon confort de vie c'est monter dans ce train le temps d'un week-end et tailler la zone juste parce que ça fait du bien d'aller voir ailleurs. Aujourd'hui, je consomme moins, je continue à me faire plaisir mais pas inutilement. J'essaie d'être responsable lorsque j'achète. Et puis, finalement, les plaisirs de la vie ne viennent pas de ce qu'on achète ou de ce qu'on étale en public, non ? ​J'ai pris la décision de choisir scrupuleusement mes partenariats ici avec beaucoup plus d'humain, terminé les posts "machines" où il faut engendrer des "like" comme un robot. La qualité plus que la quantité ! C'est ça qui compte à mes yeux !

Mon confort serait parfait si je pouvais effacer les gros soucis que la vie met sur notre route, comme j'aimerais d'un revers de main les balayer et tout oublier, faire un "reset" ça serait chouette. Mais ce n'est pas grave, je ne suis pas totalement amnésique mais mon cerveau a appris à sélectionner mes priorités... L'année 2020 est loin d'être géniale mais j'essaye de faire avec. Je ne raconte pas tout ici, tout n'est pas toujours rose pour moi non plus mais j'ai la chance de voir le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide.

J'avais décidé égoïstement de m'accorder une pause Londonienne pour mon anniversaire, le 12 Septembre prochain, mais Boris a compromis ce voyage. C'était pourtant la seule chose qui m'aurait fait plaisir ce jour-là. Alors je me contente de ces petits moments et j'attends patiemment que la vie reprenne son cours comme avant.

lifestyle blog blogging humeur