« Sent to the Tower »

 

dsc07433.jpg
« Sent to the Tower » *

Impressionnante et imposante  forteresse, fierté du pays lieu d’intrigues, de complots politiques, de torture, d’exécutions.
Aujourd’hui La Tour de Londres abrite les Joyaux de la Couronne, reçoit la visite de quelques millions de touristes par an.
Elle nous livre ses plus grandes légendes mais conserve à tout jamais ses secrets les plus mystérieux.


 
Je vous emmène dans ma machine à remonter le temps ça vous dit ?
Retournons au XIème siècle vers 1070/1078,( les dates ne sont pas toujours exactes) début de la construction de la Tour par Guillaume le Conquérant, et oui un normand qui s’empare de Londres, bien décidé à dominer la ville.

La Tour de Londres c’est :
La Tour Blanche,
La Tour Beauchamp,
La Tour Sanglante,
Tower Green et d’autres encore, il y a en a une vingtaine.

Mais repartons encore plus loin dans le temps, à l’époque Romaine.
La Tour de Londres fut construite à l’emplacement même d’anciennes ruines romaines datant de -200 av J-C ( là encore c’est environ)
Il  reste un autre vestige romain que l’on peut admirer près de la station de métro Tower Hill.

Visite guidée,
 

La Caserne Waterloo  ou l’on y vient tout spécialement y admirer les Joyaux de la Couronne.
Attention les photos sont interdites.
Nous avons vu un garde faire effacer devant lui celles prises par une touriste.
Afin d’admirer ces Trésors vous circulez sur un tapis roulant.
On ne s’arrête pas, on ne provoque pas d’embouteillages ou de mouvements de foule.
Bref on ne rigole pas avec le plus gros diamant taillé du monde.
Le droit de rêver devant ces trésors nous est quand même laissé.
La Tour Blanche, prenez votre temps, posez vous, et admirez les armures entreposées, dont celles très impressionnantes de Henry VIII. Protection garantie jusqu’au bout du zizi.
dsc07446-1.jpgdsc07448.jpg
 
 
Ainsi qu’une autre plus exotique et tout aussi magnifique venant du Japon.
Elle a été fabriquée en 1610 environ et offerte à Jacques 1er par le Shogun Tokugawa Hidetada au pouvoir à l’époque.
Symbole des premières relations diplomatiques entre l’Angleterre et le Japon.
A travers cette collection grandiose, 500ans d’histoire se dévoilent sous nos yeux
dsc07452-1.jpg

La tour Beauchamp garde gravés sur ses murs les souvenirs indélébiles de ses prisonniers.
Certains y ont gravé des instructions ou tout simplement leur nom.
Emotion garantie (en tous cas, moi j’étais fort émue)
La tour Sanglante, on dit que c’est à cet endroit que les petits princes furent assassinés.
A la mort d’Edouard IV en avril 1483 ses deux fils et donc successeurs Edouard V et Richard de Shrewsbury âgés de 12 ans et 10 ans sont, sur ordre de leur oncle incarcérés puis déclarés illégitimes.
C’est ainsi que ce dernier devient le Roi Richard III.
dsc07485.jpg
L’histoire ne s’arrête pas là puis qu’environ 200 ans plus tard en 1674, les squelettes de deux jeunes garçons sont retrouvés.
En 1933 une autopsie révèle que ces squelettes appartiennent à deux garçons d’environ 10et 12 ans.
C’est tout naturellement que les soupçons se dirigent alors vers Richard III dont le maintient au pouvoir fut facilité par la disparition des jeunes princes.
La Tour Sanglante est à jamais liée à l’histoire de ces deux garçons.


Tower Green, cette pelouse fut le ‘théâtre’  de plusieurs exécutions dont celles de 3 reines d’Angleterre
Anne Boleyn et Catherine Howard deux des femmes de Henry VIII, et Lady Jane Grey jeune reine pendant 9 jours et âgée de 16ans.
Toutes trois comme beaucoup d’autres étaient certainement innocentes mais plutôt victimes de complots.

Aujourd’hui un monument commémoratif crée par Brian Catling se trouve à l’endroit même de ces exécutions.
dsc07484.jpg

Nous sommes loin du  doux pays des bisounours n’est ce pas ?
Mais notre Histoire n’a jamais été très gaie bien au contraire.
Et il faut l’avouer, c’est fascinant et intrigant de traverser des lieux comme la Tour de Londres.
Grace à une visite comme celle-ci, nos enfants prennent un fabuleux cours d’histoire plein de découvertes.
 
imgp7014-1.jpg

Je vous conseille le livre «  A la découverte de la  Tower of London » environ 5£.
Experience the Tower of London
Vendu dans les boutiques de la Tour.
Il est beau, très bien fait vendu en plusieurs langues et complète la visite.
L’audio guide nous a bien été utile également.
 
dsc07483.jpg

-« Dis maman pourquoi… »
Les corbeaux ne volent pas ?

Parce qu’on leur a coupé les plumes mon enfant.
Ou plutôt rongé les ailes (rassurez vous il parait que c’est sans douleur).
Une légende, encore une, dit que ce sont les corbeaux qui gardent la Tour.
Depuis le règne de Charles II, leur présence assure la protection du pays. S’ils venaient à quitter la Tour, le royaume s’effondrerait.
Voila pourquoi on leur a rongé les ailes les gardant ainsi prisonniers.
Ils sont au nombre de sept et s’appellent, Hardey, Gwyllum, Odin, Hugin, Thor, Cedric et Muni.Ces corbeaux sont énormes parce que bien nourris et par le Ravenmaster (maître des corbeaux”)  et  très respectés voir vénérés.
-« Dis papa pourquoi … »
La Tour Blanche, est Blanche ?
Parce qu’elle était blanchie à la chaux mon enfant.
(dis papa c’est quoi de la chaux ?  STOP RESTONS A LA TOUR !)

- « Dis maman pourquoi… »
Apelle t’on  beefeaters les gardes de la Tour?

Vêtus de l’uniforme Tudor les Hallebardiers qui portent la hallebarde, une arme en forme de hache sont aussi appelés  Yeoman Warders.
Un Yeoman était un ancien propriétaire terrien.
Les Yeoman ont été les premiers à  être recrutés afin de garder la Tour.
Ils ont été remplacés par des soldats à la retraite ayant derrière eux une carrière exemplaire, certains d’entre eux ont servi en Irlande du Nord, aux Malouines, en Bosnie.
superstock-1851-1939.jpg
Et « beefeaters » dans tout ça ? Mangeurs de bœuf comme on peut le lire, non ce mot vient du vieux français et veut probablement dire gardien du buffet royal.

N’hésitez pas à leur demander une photo, ils seront ravis de poser pour et avec vous.
Certains formés pour l’occasion comptent les histoires de la Tour aux visiteurs.


                                       *« sent to the Tower » a son équivalent français « embastiller »


  2011-12-27-12-1-19-42.jpg           
Maintenant, un  petit bêtisier pour rire un peu.

***Grog est un corbeau en fugue, et oui malgré les ailes rognées.
Il  fut vu pour la dernière fois devant un pub. L’histoire ne nous dit pas s’il buvait une pinte ou un Pimm’s.

***Georges, un autre corbeau fut mis à la porte pour avoir détérioré les antennes de télévision.
Quand la discipline n’est plus ce qu’elle était…

***« Le premier son que j’entends au réveil est le croassement des corbeaux en train d’être libérés de leurs cages. On se croirait sur le plateau de  tournage d’un film d’horreur ! »
Propos de Phil Wilson sergent Hallebardier vivant à la Tour lors d’une interview de Sara Kilby.

***Lors de la cérémonie d’ouverture du Parlement en 1845 la couronne impériale d’Etat fut gravement endommagée.
Le pauvre Duc d’Argyll qui portait fièrement la couronne sur un coussin, la laissa tomber par terre dans un « grand fracas ».
Par la suite la reine Victoria dira de la couronne qu’elle était « toute aplatie est écrasée, ressemblant à un pudding affaissé ». (mésaventure royale racontée par Clare Murphy.)
 
tour-londres-1.jpg
Il y a tellement d’autres choses à découvrir à la Tour de Londres, qu’un article ou une seule visite ne suffit pas.
Il faudrait un article entier pour chaque personnage ou événement.
Un pour Guillaume, un pour Henry VIII, un pour la construction de la Tour Blanche, un pour la ménagerie d’animaux sauvages, un pour la jeune reine Jane Grey et son histoire, un pour la cérémonie des clés…
L’idéal serait en fait un site entier dédié à La Tour.
 
 

tower of London london for kids london experience activités londres enfants Tour de Londres Londres

Commentaires

  • laurence
    • 1. laurence Le 22/01/2012
    super, j'apprecie à chaque fois tes ecris :)
  • toz
    • 2. toz Le 03/02/2016

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau