Week-end lecture #222 : Le tricot

Week-end lecture #222 : Le tricot

C'est sans doute un de mes albums illustrés préférés de ce début d'année que j'avais envie de vous présenter, Le tricot de Jacques Goldstyn aux Editions La Pastèque, le célèbre auteur et illustrateur jeunesse québécois.

L'histoire

Depuis qu’elle est petite, la grand-mère de Madeleine tricote. Ella a fabriqué des foulards pour son frère parti à la guerre, des bas pour conserver les orteils au chaud de ceux qu’elle aime et aussi des mitaines, des tuques et des bonnets. Mais l’ouvrage dont elle est le plus fière est sa toute première écharpe, qu’elle offre à Madeleine. Ravie, la fillette l’enroule autour de son cou avant de partir pour l’école sans remarquer qu’un fil de laine s’est accroché à la porte de la maison…

Mon avis

Une très belle histoire sur le temps qui s'écoule inexorablement et sur la transmission, c’est une belle ode au souvenir. C'est aussi un excellent livre pour apprendre aux enfants la valeur des choses, plus que la valeur pécuniaire, certains objets ont une valeur sentimentale... et ça, ça n'a pas de prix. La fin est jolie, j'ai aimé cet esprit de transmission de l'histoire à travers un simple objet, une écharpe qui pourrait être banale. L'auteur l'air de rien rend aussi hommage à aux syndicalistes et féministes canadiennes Léa Roback et Madeleine Parent, en prénommant ses personnages Léa et Madeleine.

J'ai aussi adoré décortiqué les détails des dessins de Jacques Goldstyn, drôles, tendres, et émouvants. Et puis, je me suis souvenue de Maman qui tricotait tant... et avait essayé de m'apprendre à dompter les aiguilles à tricoter, elle avait fini par abandonner après plusieurs tentatives infructueuses parce que c'était pas mon truc et je m'en étais rendue malade.

En bref !

Une histoire bien tricotée et un livre à lire en famille avec les enfants.

joli livre illstration