Ma vie avant les réseaux sociaux...

Img 3752

Je me suis inscrite sur Facebook en 2008.  Je ne savais pas vraiment sur "quoi" je m’inscrivais mais une copine vivant en Belgique m’avait invitée en m’expliquant qu’en Belgique c’était tendance.… ça me permettait aussi d’avoir un contact direct avec ma copine Angela aux USA et une autre copine de lycée vivant dans le Sud de la France, même si à l’époque on utilisait Copains d’Avant pour retrouver ces amis perdus de vue. 

Au début, j’avais 3 amis… et puis j’ai presque oublié que j’y étais inscrite… il a fallu quelques années (non, non je n’exagère pas, je me souviens très bien) pour que (presque) tout le monde ait son profil Facebook! J’ai ainsi retrouve des copines de collège, de lycée et même de l’école primaire. 

C’est plutôt marrant FB, lorsque quelqu’un te demande en ami(e), la première chose que je regarde ce sont ses photos.

Pas toi? Je regarde les clichés, me rendant compte que la jolie fille du collège celle qui se la pétait tout le temps avec ses jolies fringues dernier cri et son scooter avec le casque assorti n’est plus aussi jolie qu’avant, qu’elle a mal vieilli et que les cyclistes c’est démodé depuis 1993… (je suis vilaine, je sais...). 

Et puis, on découvre ce que sont devenues des personnes qu'on a quitté il y a plus de 10, 20 parfois 25 ans (on s'arrête là, hein!), archéologue, professeur des écoles, mamans, infirmiers, voyageurs… ça me donne le vertige et ça me rend heureuse aussi. Avec certains, des liens se sont « re »tissés, avec d’autres la toile n’a pas prise et au final nous ne sommes amis que pour "espionner" nos statuts (je ne suis pas dupe non plus).

D’autres, je ne les reverrai sans doute jamais en personne, mais j’adore les suivre et commenter leurs statuts car ils me font rire, j’aime regarder des photos avec la famille, suivre leurs aventures, partager un peu de leur vie… et puis il y a les vieux amis qu’on suit tous les jours, et qui sont encore plus présents grâce à FB et malgré, quelques fois les distances.  Il y a aussi toute la communauté de blogueurs, presqu’une vraie petite famille, en y regardant de plus près ils doivent être plus de 300 dans mes contacts.

 

Il y a des personnes qui préfèrent échanger sur les réseaux sociaux plutôt que  de téléphoner, les MP sont presque plus simples aussi à envoyer qu’un SMS, on peut même vérifier si la personne de l’autre côté de l’écran a bien lu votre message!

Aujourd’hui j’ai 2355 amis sur Facebook, j’ai des followers sur Twitter, d’autres personnes me suivent aussi sur Instagram. Je vous rassure, dans la vraie vie, je n’ai pas autant d’amis… je peux compter les vrais amis sur mes deux mains  mais c’est bien comme ça! J’utilise les réseaux sociaux pour communiquer,  échanger et partager, je ne posterai jamais ce genre de statut « j’ai rendez-vous chez le gynécologue à 11heures et j’aime pas ça » ni « ma BM c’est une conne » … pas de règlement de compte chez moi… parfois un petit coup de gueule quand j’en ressens le besoin, mais je me modère toujours.  Je ne raconte pas mes humeurs, je n’insulte personne, et je reste fidèle à moi même. En revanche, cela ne m’empêche pas de commenter, de virer de ma timeline les gens dangereux ( extrémistes, racistes, homophobes… enfin tous les cons) même si on ne dépiste pas ça tout de suite! On découvre parfois des personnalités dangereuses sur FB, certains ont la langue qui se délie sur internet et leur clavier engendre des propos qui peuvent vous surprendre…

 

On oublie peut être que derrière notre clavier peuvent se cacher des émotions que les émoticones ne peuvent pas retranscrire, alors que lorsqu’on téléphone à quelqu’un on peut entendre directement dans le son de sa voix si ça va ou pas… 

 

Là tout de suite, j’écris… et je rêve de passer un dîner à l'extérieur pour me détendre et parler de ma semaine,  pas d’instafood, ni de selfie avec le serveur … juste se déconnecter un peu… voilà à quoi j’inspire! Boire un verre de vin avec les copines sans tweeter… se poser avec les enfants dans le jardin sans épingler mon dernier cliché fun sur mon tableau Pinterest…. Arrêter de culpabiliser de n’avoir pas commenter le dernier post d’une copine, se couper un petit peu et respirer….

Aujourd’hui, il me semble que tous les moments de notre vie sont enregistrées et partagées pour le monde entier, et que le monde entier peut nous commenter, regarder notre vie, s’inspirer de notre vie et peut être même parfois, y aspirer. 

Oui, je suis blogueuse, j’ai fait le choix de rendre ma vie publique, mais où est la frontière de mon intimité? A quelle moment je ferme la porte… 

Il ne faut pas croire que ce que je poste n’est pas réfléchi, je mesure chaque cliché,  leur conséquence, mes propos sont pesés et je demande parfois à Chéri (qui est dans l’ombre de mon réseau) son avis…. 

Je prends un peu de recul en ce moment, je suis toujours présente mais je me déconnecte plus le soir… ma time line devenait écrasante à force d’ être allumée tout le temps.

 

Il y avait une vie avant les réseaux sociaux, il doit certainement en avoir une après aussi!

 

Et toi? C'était comment ta vie avant les réseaux sociaux?

Enjoy!

Mary Leviandier sur Google+

maman moi lifestyle personnalité

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau