Bye Bye 2016

L’année passée j’écrivais un article « all i want for Christmas » 

Aujourd’hui je pourrais écrire la même chose mais seulement « All i want for my family, my friends, my life ».

L’année se termine et même si l’année 2016 a ressemblé aux montagnes russes émotionnellement parlant, elle m’a permis de me remettre en questions. Alors que je profitais de ma terrasse sur les toits parisiens à l'hôtel Kipling, je me suis dit que j'avais quand même de la chance de vivre ces voyages et ces aventures.

On tourne la page... 

J'étais un peu dispersée quand j'ai voulu écrire sur cette année 2016... sans doute parce que mes émotions étaient trop entremêlées...

Le départ de Cynthia, celle qui m’envoyait des petites messages, prenait de mes nouvelles alors qu’elle était bien plus malade que moi, je ne l’oublie pas ... même si je ne suis pas expressive sur le sujet, je pense souvent à elle.

Cette année aussi j'ai perdu une partie de moi et de ma féminité intérieure et je sais que je n’aurai plus de bébé (même si il en était pas question).  Alors, j'ai dansé sous la pluie.

Cette année, j’ai gravi des montagnes ou plutôt l’Empire State Building, j’ai été accueillie comme une Princesse à Londres et j’ai croisé la route de gens merveilleux. 

J’ai pleuré pour ma douce Julie et sa famille en juillet dernier.

J’ai eu envie de crier « Année de merde », car les mauvaises nouvelles se sont accumulées alors j’ai essayé de savourer les bonnes, ma guérison, nos voyages, notre bonheur et ce cocon familial très fort.  

J’ai écrit à l’encre noire sur ma peau, mon « Enjoy Life » pour ne pas oublier,  une fleur pour Maman sur l’épaule, le temps qui passe et s’écoule dans le dos parce que « Life is what you make of it ».

Cette année, j’ai pleuré, j’ai ri, j’ai douté aussi. J'ai même eu une petite fête surprise pour mes 40 ans (en petit comité certes mais c'était juste parfait).

J'ai écouté Bowie, une dernière fois et puis j'ai repassé Space Odity en boucle! J'ai dansé sur Cream de Prince et je me suis remémorée ces heures à l'écouter dans ma chambre, lui et rien que moi, alors que j'avais 16 ans.

Je doute encore de 2016, je ne sais pas la définir, tout semble en sursis. 

J'aimerais plus de justice, moins de manipulateurs, moins de pesronnes toxiques, moins de méchanceté. 

J’ai envie de tourner la page 2016  mais je ne veux pas oublier… j’aimerais juste que 2017 soit plus douce.

J’ai envie de bonheur, de fous rires, de projets, d’épanouissement et de réussites et bien entendu de voyages ! J'ai envie de retrouver le sourire quand je pars le matin...  J’ai envie de continuer à bloguer car c’est ma passion, d'écrire et de poser des mots sur des carnets. J’ai encore envie de partir à Londres, de goûter aux Fish and Chips et de courir avec les enfants après les écureuils de Hyde Park.

Vivement 2017 !

Mary Leviandier sur

blog maman lifestyle

Commentaires

  • MariaOléOhlala
    • 1. MariaOléOhlala Le 28/12/2016
    Je te souhaite une année bien plus douce ! Je l'espère pour nous tous !
  • Spidermaman
    • 2. Spidermaman Le 28/12/2016
    Je te souhaite tout le bonheur du monde et une année plus douce. Du miel.
  • Lucie Lesrebelles
    C'est bizarre mais dans ma tête, les années se passent plutôt en année scolaire, de septembre à août... Belle année 2017, je souhaite qu'elle soit pleine de bonnes nouvelles et moins de mauvaises (beaucoup beaucoup). Bon réveillon.
  • souris maman
    j'ai été très sensible à ton texte, je te souhaite une merveilleuse et douce année 2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau