Envie de liberté...

"Je peux pas j'ai piscine"... ah ben non ! Je n'ai rien à faire et j'écris même cet article du fin fond de ma couette... lovée sous les plumes d'oie parfumée aux huiles essentielles réconfortantes. Parce qu'on a tous besoin de douceur et d'odeurs réconfortantes en ce moment (mon cerveau droit fonctionne à 200% en ce moment). Quant à moi, je rêve de liberté. Ceux qui me connaissent savent que je ne supporte pas de rester sans bouger et que la définition de casanier me convient le dimanche matin de 9h à 10h alors que je traine en pilou pilou mais pas trop longtemps.

L'effet papillon

J'ai beaucoup lu ces derniers jours, beaucoup plus que de raison et puis j'ai laissé cet article en mode brouillon.

Le moment est propice pour écrire puisqu'il n'y a pas grand chose à faire à part tourner en rond et essayer de rêver un peu. Il y a eu des nouvelles qui m'ont fait pleurer ces derniers jours, et puis la joie cet après-midi, le réconfort des mots et de l'amour. Il y a aussi la prise de conscience des gens qui se contrefichent des autres et que tant que tout tournera autour de leurs petites personnes rien ne pourra les atteindre.

Et finalement, j'ai éteint la télé, blacklistées les personnes qui m'envoyaient des vidéos de Coronavirus sur Messenger, bu beaucoup de vin blanc, et travaillé mes abdos et fessiers comme une folle (nan, j'déconne, c'est pour être sûre que vous me lisiez vraiment).

Dommage pour moi, je sais pas faire (pas les abdos hein, bien que).

​Je ne sais pas faire semblant et même si j'ai bien des défauts quand j'offre mon amour ou mon amitié c'est sincère. C'est fou comme l'isolement vous fait cogiter sur vous même et les autres. Je me rends compte que cet article devient dégoulinant de sentiments tout ce que je m'étais promis de pas écrire. Bref, j'ai le droit en cette période particulière...

J'ai feuilleté virtuellement les photos sur mon téléphone, des souvenirs de voyages, d'instants, d'apéros ... des fous rires aussi ! C'était bon et doux, et je n'ai même pas pleuré ! J'ai aussi regardé les films les plus pourris ou extrêmement légers de la terre parce que ça me change les idées et me vide la tête, j'ai également trouvé une sélection très éclectique : Top 20 des films à regarder pour rire et oublier le stress de la vie​

Bref, vous l'aurez compris on s'occupe comme on peut ... je retourne à mes briques et personnages Lego©, eux au moins ne sont pas confinés et ils font des soirées de folie au Pub le soir !

(ensuite je rassure mon médecin, j'irai prendre mes gouttes )

lifestyle coronavirus confinement slow life

Commentaires

  • isa48
    • 1. isa48 Le 02/04/2020
    Bon courage !!! Moi, je veux voir les Légos !!!
    • Mary Leviandier
      Merci Isa ! Pour les Lego, je pense écrire un article la semaine prochaine ;-)