Week-end lecture #82 : Ne t'inquiète pas pour moi, Alice Kuipers

Ce roman m'a interpellée... j'ai aimé la jolie couverture bleu, son nuage et son Jeannot Lapin.

Je l'ai lu très vite, en partie parce qu'il se lit très vite, mais aussi parce qu'il est tellement intense émotionnellement qu'on ne peut pas s'arrêter en plein milieu.

Img 5221

C'est un roman épistolaire, à moins que le mot post-itolaire existe (tiens! le joli néologisme). Une maman et sa fille communique à travers des post-its sur le frigo. La Maman est divorcée et elle est obstétricienne à l'hôpital. Elles se parlent à travers ces petits mots, ces listes de course, sous le ton des reproches parfois.

Et puis, la mère tombe malade, un cancer du sein... ces échanges continueront à travers la maladie, les non-dits et la peur de la mort.

Ce roman m'a chamboulée, par rapport à ma propre histoire mais aussi par rapport à mes filles. Le texte qui peut sembler banal et remplit de messages et d'émotion.

Un joli roman, bien écrit, original et qui transpire d'émotions.

Mary Leviandier sur Google+

lecture jolie lecture

Commentaires (1)

Sabrina

Merci pour ce conseil de lecture. Jules étudie l'épistolaire justement. Je vais lui prendre ce livre (avant les vacances il a lu 84, Charing Cross Road.)
Tu es notre biblio-conseils, merci Mary !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau