week-end lecture #89 : Nos étoiles contraires

Nos étoiles contraires... quel joli titre!

Vous savez, parfois, quand vous regardez votre bibliothèque et vous vous sentez juste une attraction irrésistible vers un livre et que vous avez attendu le bon moment pour le lire? Et vous savez... vous savez juste que maintenant c'est le bon moment... C'est un peu ce qui s'est passé quand je suis tombée sur Nos étoiles Contraires à la bibliothèque. Je savais que ce moment était le bon moment pour le lire. Je l'avais catalogué dans les lectures "too much" trop sentimentalistes, trop "tout". 

Img 1562 3

J'ai choisi de lire ce livre maintenant à un moment de ma vie où le mot maladie a pris une certaine signification (attention, je ne me morfonds pas dans mon coin et je ne passe pas mes journées à m'apitoyer sur mon sort).J'avais d'abord voulu voir le film et puis je l'ai raté lorsqu'il a été diffusé sur C+ du coup je me suis dit que le livre serait encore mieux!

 

Le cancer est une maladie terrible, aveugle dans son choix de la victime, elle choisit au hasard,indépendamment de l'âge, du sexe ou du statut.

Je regrette de ne pas l'avoir lu plus tôt parce que dès que j'ai ouvert le livre, je m'y suis accrochée. Je suis immédiatement tombée en amour avec l'histoire et les personnages. 

Soyez prêt pour une histoire de romance avec de la colère, de l'excitation et de l'humour, et de l'amitié et de bravoure dedans, entre rires et larmes! 

Alors oui, j'ai pleuré... j'ai pleuré en lisant cette sublime histoire d'amour entre deux ados, le beau Gustave et la jolie Hazel (tous deux malades d'un cancer), mais j'ai ri aussi, ri de leur envie de croquer de la vie, de leur humour face à la maladie.

Ce roman est sublimement écrit, il n'est pas mièvre et l'auteur a su nous raconter l'histoire dans un style impeccable et authentique.

Ce roman ne peut pas laisser indiffèrent et il plaira aux ados comme aux adultes.

« - Contre qui je suis en guerre ? Contre mon cancer ? Et mon cancer, c'est qui ? C'est moi. Les tumeurs sont faites de moi. Elles sont faites de moi comme mon cerveau, mon coeur sont faits de moi. C'est une guerre civile dont le vainqueur est déjà désigné. »

Mary Leviandier sur Google+

lecture jolie lecture émotion

Commentaires (1)

Nathalie Cookieetattila
  • 1. Nathalie Cookieetattila (site web) | 10/01/2016

Je suis en train de le lire! Je l'ai acheté en espagnol quand j'étais en Colombie. Choix absolument pas logique étant donné que l'original est en anglais américain mais bon... il était pas cher et je me suis dit que c'était une valeur sure!
Par contre, j'ai craqué et j'ai regardé le film pour connaître la fin... vu la vitesse à laquelle j'avance dans ma lecture (je suis débutante en espagnol!) :p
J'ai aimé le film mais je ne le trouve pas merveilleux. Dans le même genre, j'ai préféré "Me, Earl and the dying girl". C'est moins grosse production américaine, moins cucul et plus touchant (selon moi).

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau