La petite fille qui voulait visiter Le Louvre...

et voir des dinosaures !

Oui, tu as bien lu, des dinosaures au Louvre !  Comme tu peux t'en douter pour les dinosaures on repassera ! Néanmoins, la petite fille (qui n'est autre qu'Elijah tu t'en doutes) a apprécié la visite !

Le plus grand défi ici est de vous limiter et d'avoir un plan ! C’est d’ailleurs ce que nous avons fait avec notre super copine guide personnelle Sabrina car en réalité il faudrait des semaines pour tout voir. 

La petite fille qui voulait visiter le Louvre...

Le saviez-vous ?

Le 10 août 1793, le Musée du Louvre ouvrait ses portes au public. Pendant plus de 600 ans, le Louvre a été un symbole de la richesse, du pouvoir et de la décadence de la monarchie française. La confiscation et la reconstitution de ce qui avait été un palais royal en musée national ont été considérées comme un grand geste culturel. Aujourd'hui, c'est l'un des plus grands musées du monde (70 000 œuvres ) et le plus visité (2 000 salariés pour entretenir le musée et ses œuvres pour les 8,8 millions de visiteurs annuels du Louvre) .

5 anecdotes sur le Louvre :

1) Le Musée n'était au départ qu'une Forteresse

L’histoire du Louvre commence à la fin du 12ème siècle lorsque Philippe Auguste, le premier à être officiellement connu comme le roi de France et l'un des souverains les plus prospères d'Europe médiévale, a commencé la construction d'un « avant-poste défensif » : la frontière ouest de Paris, le long de la rive de la Seine.

La petite fille qui voulait visiter Le Louvre...

Cette forteresse était ainsi conçue pour empêcher les invasions du nord, et comprenait des bastions à chaque coin, un fossé tout autour et une tour fortifiée massive en son centre. Au 14ème siècle, la ville était tendue au delà des frontières de la forteresse si bien que cette forteresse a cessé d'être utilisée à des fins défensives. Aujourd'hui, les visiteurs du Louvre peuvent voir les restes d'une partie des fondations médiévale de la forteresse ( elles ont d’ailleurs été découvertes lors des travaux de la grande Pyramide du Louvre).

2) La Forteresse fut transformée en Palais Royal 

Charles V a d'abord modifié la conception originale du bâtiment au XIVe siècle, mais la guerre de Cent Ans a fait "dérailler" ses plans plus étendus pour le Louvre. Avec des monarques successifs optant pour s'installer ailleurs, le Louvre est tombé en désuétude jusqu'en 1527, lorsque François Ier ordonna la démolition de la structure d'origine en faveur d'un somptueux complexe Renaissance. En effet, François 1er était un souverain éclairé de la Renaissance : poète amateur et homme de lettres, il contribua à normaliser la langue française, il fut le premier monarque européen à établir des relations diplomatiques avec l'Empire ottoman et, en tant que mécène reconnu, il cultiva une relation proche avec Léonard de Vinci, (il a même convaincu ce dernier à s'installer en France). L'œuvre que François 1er commanda au Louvre débuta : des dizaines de nouvelles ailes et de bâtiments indépendants ont été construits sur le site - dont plusieurs ont été conçus par les principaux architectes européens de l'époque - qui ont finalement été reliés par une série de galeries et de pavillons donnant au bâtiment sa façade unificatrice.

La petite fille qui voulait visiter Le Louvre...

3) Le Louvre fut abandonné

Après l'achèvement du château de Versailles, le Louvre fut délaissé, laissant le bâtiment inachevé et en fin de compte délabré. Les bâtiments restés ouverts ont finalement accueilli une série de groupes culturels qui comprenaient des peintres, des sculpteurs et des écrivains. Après plus d'un siècle, la construction reprit, jusqu'à la chute de la monarchie et le début de la Révolution française en 1789. Avec Louis XVI, le monarque déchu, et sa famille finalement emprisonnée dans le palais des Tuileries voisin, l'Assemblée Nationale,  nouvellement créée, décréta que le Louvre devait être remis au gouvernement pour la création d'un musée national ouvert au public. Ainsi Le Louvre a ouvert ses portes le 10 août 1793, avec une exposition de plus de 500 peintures et arts décoratifs, dont beaucoup avaient été confisqués à la famille royale et à la noblesse française.

4) La Joconde n'a pas toujours été exposée au Louvre !

Un certain nombre d'œuvres de Vinci se sont retrouvées dans la collection de Francois Ier, dont la célèbre Joconde. Pour la petite histoire François était en 1519 au chevet de Vinci quand il est mort et suite à la mort de l'artiste, et le roi acheta le tableau. Cependant, au lieu d'orner les murs du Louvre, la peinture passa des siècles à faire la navette entre une série de palais royaux, voyageant de Fontainebleau et à Versailles. Ce n'est qu'après la chute de la monarchie et la création du Louvre en tant que musée public que la Joconde a trouvé une demeure plus permanente. Sauf lorsque Napoléon Bonaparte est arrivé au pouvoir : il a fait accrocher le tableau sur le mur de sa chambre. 
Le tableau a été caché dans un endroit secret pendant la guerre franco-prussienne et la Seconde Guerre mondiale. Tandis qu’en 1911, un criminel italien l'a volé sur les murs du musée, affirmant qu’il voulait le rapatriement de la peinture dans les terres natales de Vinci - pendant deux ans, les visiteurs du Louvre n’ont trouve qu’un mur vide à la place de la Joconde.
La petite fille qui voulait visiter Le Louvre...
Après son retour, la Mona Lisa ne quittera plus le musée pendant 50 ans, jusqu'à ce que la première dame Jacqueline Kennedy convainque les autorités françaises de permettre à la toile de visiter les musées de New York et de Washington.

5)  Napoléon Bonaparte a temporairement renommé le musée à son nom

Quand Napoléon est arrivé au pouvoir, il a fait renommer le complexe en son honneur : le Musée Napoléon qui allait être un lieu d’exposition de son butin artistique de guerre alors que la Grande Armée de Bonaparte balayait le continent. Parmi les objets qui se sont retrouvés au Musée Napoléon on retrouve des centaines de peintures et de sculptures, y compris des chevaux de bronze antiques provenant de la façade de la Basilique Saint-Marc à Venise et qui avait été déposé sur l’Arc de Triomphe du Carrousel du Louvre. Il emporte également la statue « Quadrige » de la Porte de Brandebourg à Berlin, il fit emballer la statue, et l'envoya en France au Louvre, mais elle resta en dépôt jusqu'à la chute de Napoléon en 1814, après quoi plus de 5 000 œuvres d'art furent rendues à leurs propriétaires légitimes. Et le plus grand musée de Paris reçu son nom actuel.

Nos conseils pour visiter le Louvre avec les enfants :

Les filles avaient déjà leurs propres envies (en rapport aussi avec ce qu’elles étudiaient à l’école ), du coup elles avaient déjà en tête quelques oeuvres à voir à l'avance ! Il ne vous restera plus qu’à les retrouver dans le musée. Vous pouvez demander également aux gardiens de salles qui sont calés pour la plupart en la matière (ils ne se contentent pas de crier « no flash » à longueur de journée). Pour ma part, rien que d’être là était déjà magique… je n’exagère pas quand je dis que Le Louvre est le plus beau musée au monde.

Les principales oeuvres que nous avons pu admirer :

- La Victoire de Samothrace

La petite fille qui voulait visiter Le Louvre...

- La main de la Victoire de Samothrace

La petite fille qui voulait visiter Le Louvre...

- La salle des zizis antiquités Grecques, Étrusques et Romaines

La petite fille qui voulait visiter Le Louvre...

- La Vénus de Milo sous tous les angles 

la petite fille qui voulait visiter Le Louvre...

​- Le Radeau de la Méduse

La petite fille qui voulait visiter Le Louvre...

- La Liberté guidant le peuple 

La petite fille qui voulait visiter Le Louvre...

- Les Noces de Cana 

La petite fille qui voulait visiter Le Louvre...

Et puis la petite fille n'a pas vu les dinosaures mais elle a vu Louis XIV le Roi Soleil en tableau et elle en rêvait aussi et puis après tout : « il est presque aussi vieux que les dinosaures ! »

la petite fille qui voulait visiter Le Louvre...

Le Louvre est ouvert de 9h à 18h les lundi, jeudi, samedi et dimanche.

Et de 9h à 21h45 le mercredi et le vendredi. Fermé le mardi.

Plus d'infos : Louvre.fr

 

Mary Leviandier sur

paris carnet de voyages musée Le Louvre