Mon cheesecake & moi

Mon cheesecake et moi...
 
Vous comprendrez plus bas dans cet article pourquoi c'est une histoire entre lui et moi!
 
Ce week-end, il faisait froid, et comme on dit en anglais "Cold enough to freeze the balls off a brass monkey" (expression dont je vous laisse faire vous même la traduction, mais expression que j'affectionne beaucoup et dont j'attendais la première occasion pour la placer dans un de mes posts...)! Attention ne sortez jamais cette phrase un samedi soir de grande affluence au PUB (expérience personnelle et douloureuse que je partagerai peut-être un jour avec vous)!
 
Ce week-end, je me suis transformée (pour quelques heures, je vous rassure...) en véritable déesse reine des fourneaux (bon, reine, c'est peut-être vite dit mais au moins ma cuisine a connu un taux de fréquentation important ce dimanche)! J'avais en tête de confectionner un «succulent» Cheesecake maison!
 
Un Cheesecake c'est quoi?
 
Très réputé dans les pays anglo-saxons et chez les gourmands invétérés, le cheesecake est déclinable selon votre guise et a de quoi ensoleiller une journée grise. Par définition, c’est un gâteau contenant du fromage frais, reposant sur une "croûte" et généralement biscuitée. Cheesecake nature pour apprécier toute sa texture, fruité pour le côté vitaminé, chocolaté pour les plus gourmets, il existe mille et une façons de cuisiner ce savoureux gâteau. Petits beurres, spéculoos, bastognes, spritz pour les biscuits ; mascarpone, ricotta, kiri et bien sur cream cheese pour le fromage, une recette de base et tout est permis pour laisser libre cours à vos envies ...
 
...et un peu d'histoire et de culture (ça fait pas de mal):

Le cheesecake était très populaire dans la Grèce Antique. Avec les conquêtes romaines, le secret tomba aux mains de ses derniers. Le nom latin utilisé pour ce type de gâteau était « placenta ». Il fut aussi appelé « libum » et fut surtout utilisé comme offrande aux dieux dans les temples.

Au 1er siècle après JC, des cheesecakes furent même servis aux athlètes durant les premiers jeux olympiques.

Vers l’an 1000, les cheesecakes furent introduits en Grande Bretagne et à l’ouest de l’Europe

Alors il parait que "Cheesecake wasn’t really cheesecake until it was cheesecake in New York", pourtant ceux de Londres sont succulents (peut-être moins réputés que ceux de NY mais délicieux quand même! )...

Et mon cheesecake dans tout ça?

Voici ma recette :

le Cheesecake au chocolat

Ingrédients (8 personnes):

img-6490.jpg

250 grs de spéculos
125 grs de beurre fondu
20 cl de crème liquide
200 grs de chocolat noir (j'ai pris du Nestlé Dessert noir)
600 grs de fromage frais type Saint Moret
125 grs de sucre
4 oeufs

Préparation:

img-6493.jpg

Préchauffez votre four à 150° C.
Coupez les gâteaux en morceaux puis broyez-les en miettes à l'aide d'un robot mixeur.
Mélangez-les avec le beurre fondu puis mettez ce mélange dans le fond d'un moule de 23 cm de diamètre.
Etalez avec le dos d'une grande cuillère, sans tasser, en faisant légèrement remonter les bords.
Réservez au frais.
img-6494.jpg

Faites bouillir la crème liquide dans une casserole à feux doux.
Retirez la casserole du feu et ajoutez le chocolat coupé en morceaux.
 
img-6495.jpgimg-6496.jpgimg-6491.jpg

Remuez jusqu'à ce que tout le chocolat soit fondu et réservez.
Dans un saladier, mélangez le fromage frais afin de bien l'assouplir.
Ajoutez le sucre et mélangez.
img-6492.jpg
Ajoutez les oeufs légèrement battu et mélangez.
Ajoutez le mélange chocolat/crème et mélangez de nouveau.
Versez ce mélange dans le moule.
Déposez le moule dans un moule plus grand rempli d'eau afin que l'eau arrive à mi-hauteur et enfournez pendant 1 heure environ.
img-6498.jpg
La crème doit être prise mais encore très légèrement tremblotante au centre.
Eteignez votre four, sortez le moule de son bain-marie et laissez reposer le cheesecake 1/2 heure dans le four éteint.
Sortez-le puis laissez-le refroidir.
img-6499.jpg
Réservez au frais au moins une demi-journée avant de le servir. 
 

J'avais rallié les enfants à ma cause en ajoutant du chocolat à la recette, car je connaissais d'avance la réaction de Chéri: "un gâteau au fromage?!? j'mange pas ça moi!!!"

Oui mais voilà, les enfants ont été avec moi jusqu'au moment où ils ont goûté avec une grimace digne des plus grandes actrices (car mes princesses ne font pas dans la démesure...) pour finalement m'abandonner avec mon cheesecake...

Alors depuis hier après-midi je mange mon cheesecake, seule en tête à tête avec mon cheesecake...

 Ce matin en arrivant au Taff on m'a dit "t'as une tête de cheesecake aujourd'hui! T'as passé un mauvais dimanche?"... tiens! j'écris cet article, en mangeant mon cheesecake, j'vous raconte pas mon poids sur la balance! Bientôt il faudra que je fasse sponsoriser le site par WeightWatchers!!! Néanmoins, je pense réussir à le finir ce soir ce F****** cheesecake (excusez-moi, à manger trop de laitage, je deviens violente)!

Pour moi, les cheesecakes c'est terminé, du moins à la maison! J'en mangerai la prochaine dans une pâtisserie Londonienne, ou à New York dans l' Upper East Side.

Une dernière chose quand même: je tenais à déclarer que mon Cheesecake est succulent, ça c'est pour tous les détracteurs qui vivent sous le même toit que moi (ils se reconnaitront)! Voilà! ça c'est dit!

Mary Leviandier sur Google+

Londres activités londres enfants cheesecake londres cheesecake london experience enfants london for kids londres pour les mamans christmas crackers shopping london

Commentaires (2)

Sabrina
  • 1. Sabrina | 31/01/2012
C'est ce que j'appelle un GRAND MOMENT DE SOLITUDE.
Ne pas aimer le cheescake c'est honteux! "tonteux"!
Après que tu auras dévoré les cheesecakes le Londres et de New York, tu viendras déguster ceux de Paris chez Berko.
On en fera une orgie, et j'en connais qui seront jaloux !
Mary de Londres Pour Les Enfants
  • 2. Mary de Londres Pour Les Enfants | 31/01/2012
Chez Berko?!????? J'aaaarrrrive par le premier TGV!!! Miam Miam!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau