10 du Mois : Le dilemme de vacances

Tous les 10 du mois je participe au rendez-vous de ma copine Claire du blog Egalimère.  

A partir d’un thème commun, les participants donnent leur vision personnelle du thème.

Macaron 10 du mois participation 300x300

Ce mois-ci le thème est "le dilemme des vacances"... 

Le dilemme des vacances n'est pas un véritable problème chez nous. On ne se casse pas la tête à la dernière minute pour savoir où on part car dès que notre avion retour atterrit en France, sur la route vers la maison on parle déjà d'un prochain départ.

10 du Mois : Le dilemme de vacances

Le plus gros dilemme pour moi est le problème des congés qui ne se multiplient pas surtout lorsqu'on travaille dans le secteur privé. Alors je calcule, recalcule, recompte les jours afin de les poser au mieux (mais ça c'est une autre histoire). Bref, à peine sommes nous rentrés de l'île de Kos, que mes petits doigts voyagent déjà sur les revues des compagnies aériennes à la recherche d'une nouvelle destination. On se dit "pas encore la Grèce..." et puis finalement on aime tellement ce pays et ses habitants qu'on ne résiste pas. Après tout, on ne retourne pas au même endroit, la Grèce c'est grand et il y a plein d'îles. Bon ! L'année prochaine, on s'éloignera un peu de la République Hellénique (c'est ce qu'on dit tout le temps) et on tentera sans doute Chypre. C'était mon choix pour cette année mais finalement c'est Kos qui a remporté les votes ! Ah oui, j'ai oublié de te dire, si on ne se met pas d'accord on vote ! Eh ben, cette année, j'ai perdu mais je ne regrette pas. Bientôt j'en parlerai sur le blog  dans mon carnet de voyages pour me replonger dans les photos et les souvenirs passés sur cette très jolie île du Dodécanèse.

Img 1340

Voilà ! Dilemme ou pas des vacances, je sais que nous avons beaucoup de chance de partir. Quand j'étais enfant j'ai très peu voyagé et chéri aussi, nous n'avions jamais pris l'avion avant 2012. Je préfère largement partir en voyages plutôt que m'acheter des choses "matérielles" et je fais parfois des concessions mais sans aucun regret. 

Et après tout, comme l'écrit si bien Henry David Thoreau « Elle est vaste ma route, aussi vaste que les pensées qu'elle nous envoie.»

Mary Leviandier sur Google+

lifestyle 10 du mois

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau