Je suis vieille mais je suis magicienne

 

allergie aux ados

Mercredi soir j'avais décidé d'emmener l'ado voir le Cid de Corneille. j'étais en mode "bad mother" car on a passé notre dimanche à lire la pièce afin qu'elle ne soit pas trop perturbée par la texte pas toujours accessible. Bref, j'avais fait un petit résumé sur l'histoire de Chimène, de Rodrigue et des différents protagonistes de la pièce. 

Histoire de me faire pardonner un peu, je lui avais proposé une séance pré-théâtre au Burger King (c'est pas trop ma tasse de thé mais une fois de temps à temps, why not).

Enfin, je pensais être une mère cool mais le regard nonchalant de ma 12 ans m'a fait soudainement sentir vieille, nulle et démodée. Pourtant il y a ces moments où nous marchons et où elle tient fièrement mon bras et puis il y a soudain ce regard qui en dit long "ma mère cette relou !". Au fait, ça se dit encore "relou", et puis tant pis tant qu'à être veille autant parler comme si c'était le cas.

Personne n'a envie d'admettre que tout n'est pas aussi parfait qu'il le voudrait. L'image que nous renvoyons est parfois idylique, mais notre vie réelle est souvent loin d'un cliché Instagram... tout est question d'angle et de prise de vue! Parfois je m'empêche d'écrire sur la réalité de la parentalité car c'est bien plus facile de faire croire que tout est rose et sucré parce que nous sommes toujours en train de sourire !

Lorsque vos enfants sont petits et qu'ils sont malheureux, vous pouvez facilement résoudre le problème. Leur monde tourne autour de vous, vous êtes magicienne, il suffit parfois de peu pour qu'ils retrouvent le sourire. C'est vraiment aussi simple que ça. Je dirais que cela est possible jusqu'à ce que les enfants arrivent à la pré-adolescence, et là petit à petit la magie de maman disparait. C'est vraiment difficile à admettre. Oui, bien sûr, avec de grandes tasses de chocolat chaud et un plateau de délicieux cupcakes  je peux aider à un certain degré, mais je ne peux pas résoudre le problème complètement. Je sais créer un sourire fugace sur son visage mais ça ne dure pas... il s'efface en quelques secondes un peu comme la buée sur la vitre lorsque je souffle dessus. 

cupcakes pour remonter le moral ;-)

L'essence même de l'éducation de nos enfants est de leur donner la capacité d'apprendre à faire face à différentes situations auxquelles ils sont confrontés. Nous essayons de chasser tous les dangers de leur chemin afin qu'ils marchent librement sans obstacle. Cependant, l'instinct naturel d'une mère est d'éclaircir ce chemin. Je suis sûre que je ne suis pas seule...

Je ne peux pas être seul ici, je peux? C'est une période très difficile l'adolescence, j'essaye d'être à l'écoute, de comprendre et je prends beaucoup sur moi... J'essaie de maintenir son bien-être émotionnel. Je peux deviner ce qu'elle ressent mais est-ce que je le sais vraiment.

​Elle aura retenu du Cid que c'était long (certes 2H30), que le BK c'est du fast food. J'ai essayé de la faire sourire avec ma couronne BK mais elle m'a empêché de la porter au théâtre (Relou comme mère je vous dis). 

je suis vieille

Le chocolat chaud et les cupcakes peuvent aider mais voilà ça ne dure pas. Comme tant d'autres parents d'adolescents, je veux être la meilleure.  Mon adolescence n'est pas mémorable (même si j'ai souvent encore 12 ans dans ma tête). Alors je veux que le chemin de son adolescence soit doux et tranquille. Enfin voilà, en plus d'être démunie, je me suis sentie vieille, plus dans le coup et nulle ! Je savais d'avance que la sortie au théâtre n'était pas une "valeur sûre" comme une sortie à Disneyland ou au Studio Potter... allez, c'est pas bien grave. J'aime le risque et du coup c'est Elijah qui m'accomagnera au théâtre Mardi prochain... #mêmepaspeur #BenQuoi

Mary Leviandier sur Google+

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau