Amie or not to be? [sortez les mouchoirs, sentimentalisme inside]

Le hasard fait souvent bien les choses...
le hasard c'est l'histoire de ma vie, je me dis qu'il fait partie de mon destin! 
Ma vie est un succession de hasards, de jolies rencontres IRL ou pas. Là, je te vois lecteur, en train de te demander ce que j'ai pris ce matin avant d'écrire ces lignes. 
Amies or not to be f1568
Les réseaux sociaux m'ont permis de rester en contact avec pas mal de personnes que j'ai connu auparavant, on se parle à travers la toile mais on ne se revoit pas toujours... Et puis il arrive qu'on se croise pour de vrais et qu'au final l'amitié ou l'attachement qu'on avait pour cette personne se soit fâné. C'est ce que j'ai ressenti il y a quelques mois en croisant lors d'un concert quelqu'un qui m'était proche il y a quatorze ans  de ça. On n'avait plus rien à se raconter au final, on a fait le tour de tout ce qu'on avait à dire en 5 minutes.
Et puis, il y a les personnes qui coupent le contact du jour au lendemain, qui commencent une nouvelle vie, effacent leurs profils FACEBOOK, t'envoie un SMS le jour de l'an et ne donne plus de nouvelles les 364 jours suivants. Mais je respecte... chacun mène sa barque comme il a envie, et en la matière je ne suis pas non plus un exemple, mais moi je le sais. Je sais tourner la page quand je me sens de trop, genre comme un "spam" indésirable dans la boîte mail!
 
Loin des yeux, loin du coeur? Ah Ah Ah! Laissez-moi rire!
 
Le mois dernier lors de notre séjour à Disneyland, j'ai revu ma BiBi! Ma copine de collège, on allait au cours de beaux arts ensemble c'est qu'on est des artistes nous madame! c'était un sacré effort pour elle de venir nous rejoindre au Mickey Village, parce qu'elle est plutôt allergique à tout ces trucs dans le genre! Alors j'étais en joie de la revoir.
Image 395

(et non... tu ne verras pas le tronche à bibi!!)

 
Le temps passe trop vite en compagnie de personnes qu'on aime... Ma BiBi, je l'adore, c'est elle qui m'a fait découvrir le New Age, U2 et toussa, alors que j'écoutais les New Kids On The Block (ouais, je sais, j'avais de la merde dans les oreilles)... On ne s'est jamais perdues de vue, on s'écrit grâce aux réseaux sociaux, on se donne des nouvelles. ça a été un bonheur de la revoir, et on a toujours plein de choses à se raconter et à se dire!
 
Et puis, il y a cinq semaines de cela, j'ai croisé sur mon lieu de travail, ma copine de lycée! Pas la copine de classe à côté de qui on est assise et qui vous prête son effaceur ou son blanco? Hein! Non! Non! Celle avec qui on fait les 400 coups, avec qui je suis partie en vacances dans le Verdon il y a bien bien longtemps! Je ne l'avais pas revue depuis à peu près OMG 16 ou 17 ans... nous nous étions perdues de vue après le lycée, elle a continué ses études sur Lille, et moi je suis partie en école d'infirmières... et puis la vie a fait que nos chemins ne se sont plus jamais croisés.
Jusqu'à ce mercredi matin où elle est arrivée en consultation sur mon lieu de travail. Pour la petite histoire, je ne devais pas travailler ce matin là, j'effectuais un remplacement... le hasard, encore et toujours... ces retrouvailles m'ont fait un bien fou! Et depuis, nous nous sommes revues! Elle a deux charmantes filles qui s'entendent parfaitement avec Elijah et Stella-Rose! On se retrouve telles deux ados mais avec les années et la responsabilité en plus... on a regardé nos photos, comme nous étions jeunes. Mais rien a changé, c'est comme si nous nous étions quittées il y a quelques semaines!
 
Voilà c'est tout!
j'avais juste envie de l'écrire... je ne cite pas tous mes amis ici (bien qu'au final ils ne soient pas si nombreux que ça, enfin moins nombreux que mes 1965 amis Fb! [humour]), je pense qu'ils savent que je les aime sincèrement!
Mary Leviandier sur Google+

amis friend réseau social

Commentaires (1)

sabrina
Oh ma ptite Mary. J'adore ce que je viens de lire.
C'est exactement ça, le hasard.
Il y a des "connections" comme ça qui ne se brisent jamais malgré les distances et le temps.
Il y a quelques temps j'ai retrouvé moi aussi deux amis très proches(un frère et une soeur). Si proches que leur mère nous surnommait tous les trois des frères de lait.
Elle disait toujours "Sabrina n'est pas ma fille mais c'est tout comme" "C'est la soeur de mes enfants".
Est puis patatra on s'est perdu de vue pendant au moins...pfff.... 15 ans.
Et comme tu dis, il y a des gens que l'on est heureux de revoir mais ça s'arête là. Et ce n'est pas grave finalement.
Parce qu'il y a ceux qui comptent vraiment....tiens d'ailleurs je vais les revoir cet été dans le sud mon frère et ma soeur de lait ( des Ch'tis expat à Montpellier) je ne te dis pas comment on va faite la java.....

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau