Sur les traces de Bowie à Londres

Partir sur les traces de Bowie à Londres, quelle excellente idée... c'est après avoir lu d’innombrables livres, bibliographie à son sujet que l'envie m'a pris de découvrir l'univers de Bowie à Londres. Cet article va vous transporter dans un voyage musical et pictural sur les traces de David Jones.

Sur les traces de Bowie à Londres

David Jones est né le 8 Janvier 1947 au  40 Stansfield Road à  Brixton dans le sud-est de Londres.

Sur les traces de Bowie à Londres

Sur les traces de Bowie à Londres

Bowie a toujours eu la fibre artistique et a suivi d'ailleurs des cours en école d'art. Il a commencé sa vie professionnelle dans une agence de publicité à Soho, mais sa vraie passion a toujours été la musique.

Dans son adolescence, il a joué dans de nombreux groupes  dans les années 60 comme The King Bees / Les Manish Boys / The Lower Third - et  régulièrement régulièrement ils se rerouvaient au légendaire club « Marquee » du 100 Wardour Street à Soho W1.

Sur les traces de Bowie à Londres

 Bowie est engagé par l'impresario du show-biz impresario Ken Pitt, qui voulait diriger Bowie à l'image d'Anthony Newley, un géant dans la musique, la télévision et le cinéma de l'époque - et qui avait un style vocal distinctif unique souvent accentué par le phrasé cockney (d’ailleurs Bowie s'en inspirera tout au long de sa carrière)... Allez faire un tour sur YouTube et écoutez les morceaux de Newley  « Do You Mind » - et vous comprendrez ce que je veux dire.

Pendant un certain temps, Bowie a vécu avec son manager Ken Pitt dans sa maison de 39 Manchester Street W1, et pendant cette période Bowie a sorti quelques singles mais le succès n'était pas vraiment au rendez-vous.

Sur les traces de Bowie à Londres

Cependant, après avoir regardé le film emblématique de Stanley Kubric « 2001-A Space Odyssey », Bowie a été inspiré pour composer la chanson « Space Oddity » - une chanson « historique » où le personnage principal « Major Tom » est "propulsé" dans l'espace et devient un héros mondial, mais prenant conscience de l'état terrible du monde, il préfère partir et reste séjourner dans l'espace, et fait tout ce qu'il peut pour rompre toute communication avec la planète terre.

La chanson « Space Oddity » a été rapidement reprise par la télévision et utilisée comme musique d'introduction à la couverture puis aux alunissages d'Apollo.

La popularité du hit « Space Oddity » permet à  Bowie une couverture unique dans les médias !  Cependant, le succès la carrière de Bowie est entrée ensuite dans une période accalmie, alors qu'il cherchait une identité musicale et une niche dans l'industrie musicale.

Bowie quitte son imprésario et Manchester Street, et loue un appartement dans un magnifique mais très délabré, manoir gothique appelé Haddon Hall dans le quartier londonien de Bromley.

Il continue son cheminement de carrière, Bowie s'exerce façon « Arts Lab » dans  un Pub de Beckenham High Street, « Les three Tunns » - où il exerce ses talents, tout en encourageant les participants à présenter leur propre musique, la poésie et la littérature.

 

Sur les traces de Bowie à Londres

Sur les traces de Bowie à LondresSur les traces de Bowie à Londres

Haddon Hall avec son ambiance et son atmosphère a clairement eu une influence sur son écriture et le ton de sa musique. Il sort "The Man Who Sold The World".

Sur les traces de Bowie à Londres

 

Il monte un groupe en recrutant 3 musiciens de Hull (une ville d'Angleterre), à savoir Mick Ronson à la guitare, Woody Woodmansey à la batterie et Trevor Bolder à la basse. Ils emménagent tous à  Haddon Hall avec Bowie, où ils répètent ensemble 7 jours sur 7 et pratiquement 24h sur 24.

Leur léger et brillant album « Hunky Dory » sort en décembre 1971, et il est bien accueilli. Ce qui permet à Bowie et son groupe de commencer à donner des concerts régulièrement.

C'est à ce moment là que Bowie décide un changement d'image, comme une nécessité pour attirer l'attention sur lui-même et rehausser le profil de sa musique. Il revoit son style capilaire et c'est ainsi que l'image de l'emblématique « Ziggy Stardust » nait.

L'album - « The Rise & Fall of Ziggy Stardust & the Spiders from Mars », sort en Juin 1972 - et après une apparition historique au Top of the Pops où il interprète le single "Starman" une star est née et il rentre dans l'histoire !

L'album Ziggy Stardust, et ses prédécesseurThe World of David Bowie / The Man Who Sold the World / Hunky Dory – Aladdin Sane  - ont tous été enregistrés au « Trident Studios » - qui était un petit studio de sous-sol situé St.Anne’s Court - une petite ruelle juste à côté de Wardour Street.

Sur les traces de Bowie à Londres

Beaucoup d'autres artistes et groupes iconiques (et historiques) ont  également enregistré au Trident Studios .

Suite au succès de la Ziggy Stardust et les albums suivants / singles qui ont suivi tout au long des années - Bowie a fini par devenir une star mondiale, et tout simplement l'un des plus artiste succès et influent dans l'histoire de la musique.

Avec tous ses succès et sa renommée, Bowie  a résidé dans de nombreux lieux à travers le monde, mais n'a jamais résidé à nouveau de façon permanente à Londres.

Cependant, après sa mort en 2016, de nombreux monuments commémoratifs sont apparus dans Londres, en hommage à Bowie - mais pour moi, le meilleur et le plus poignant, est probablement celui de Brixton : cette superbe peinture murale qui se situe juste en face de la station de métro Brixton (il vous suffit de traverser la rue). Cette peinture reste un lieu pour rendre hommage à Bowie, souvent des bouquets de fleurs y sont déposés.

Sa bande-son restera éternelle, merci David Bowie pour cet héritage merveilleux de la musique que tu nous a laissé.

musique balade david bowie