Bloomsbury

The Charles Dickens Museum ou comment redécouvrir ses grands classiques...

Peu d'auteurs ont su capturer l'essence de Londres  comme le faisait si bien Charles Dickens.

9cac20f6437d11e2ac9b22000a1fb864-7.jpg

Alors quel meilleur endroit pour en apprendre davantage sur le grand homme  que dans sa demeure Londonienne de  Bloomsbury (quartier que j'affectionne d'ailleurs tout particulièrement)? 

Après un réaménagement s'élevant à plus de 3 millions de £, le 48 Doughty Street, la maison dans laquelle Dickens a passé trois ans de sa vie et écrit "The Pickwick Papers", "Oliver Twist», «Nicholas Nickleby» et «Barnaby Rudge", a réouvert ses portes au public. 

 

 

Lire la suite