Écrire en dix minutes et dans l'émotion...

Souffler trop vite les mots qui nous pèsent sur le coeur... souffler ces mots profondément avant qu'ils ne s'envolent.

 Ecrire en dix minutes sans prendre le temps de penser ou de réfléchir, juste écrire pour que ça sorte.

Profonde émotion, moment intense.

J'aurais voulu écrire quelque chose sur les attentats et ces terroristes... mais je n'ai pas eu la force. Je n'ai même pas eu le courage d'allumer la télé. Je n'avais plus envie de m'imprégner encore et encore de cette violence.

Ecrire en dix minutes et dans l'émotion...

L'alerte était arrivée sur mon téléphone, j'ai pris une heure avant d'allumer la radio...803

Ça me torture.  J'ai voulu écrire avec mon émotion, juste dix minutes, la boule au ventre.

Elijah m'a demandé si on risquait de croiser des terroristes à Londres, je ne savais pas quoi lui répondre. On doit apprendre à nos enfants à être vigilants, mais on ne doit pas les laisser avoir peur. Je n'ai pas envie d'être terrorisée, d'être sur le qui-vive. Nos enfants vivront toute leur existence avec le terrorisme, toute une génération avec ces breaking news en boucle, ces images violentes, ces cris de terreur et ces mouvements de foule. Forcément, je regarde autour de moi, j'observe les allers et venues dans les gares, les aéroports, mais je n'ai pas peur. Ces types sont des lâches, mais ils n'attiseront pas ma haine, même pas ma pitié non plus. Ils ont tué des enfants, des innocents mais ils n'auront pas ma colère pour représailles. 

​On apprendra à vivre avec... ou pas. L'instinct de survie est plus fort que tout. 

Voilà, j'ai écrit en 10 minutes, mes mots ne sont pas bâclés, ils sont peut-être juste désordonnés, ils sont émotion, tristesse, et finalement paisibles.

Cette semaine j'ai croisé la route de personnes qui n'étaient pas particulièrement gentilles, qui ne pensaient qu'à elles, leur petit confort, leurs exigences personnelles, elles étaient noyées dans l'égoïsme ambiant et leur petit matérialisme stérile... Je leur dédie cet article, et tout particulièrement à cette grand mère qui a montré à sa petite fille son pouvoir de totalitarisme envers un employé, simplement parce que "Madame voulait" comme une enfant capricieuse que le système s'adapte à elle et à ses sommations alors qu'il y a des règles et des règlements.

Il y a dans la vie des choses tellement plus importantes, si on (ré)apprenait à sourire, savourer ces moments, ces parfums, ces petits bonheurs du quotidien et si on arrêtait, tout simplement d'être en colère ?

Hope & Enjoy Life

Mary Leviandier sur

lifestyle enjoy life

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau