Tower of London

Avant de devenir l’un des monuments les plus visités de la ville, la Tour de Londres, dont les plus anciennes parties datent de 1078, a été: un palais royal pour Guillaume le Conquérant et ses successeurs jusqu’au 17e siècle ; une prison d’État jusqu’au XIXème siècle; une Ménagerie royale qui accueillit notamment des lions, un ours polaire et un éléphant ; une armurerie ; une trésorerie.

Construction fortifiée contrôlant le trafic sur la Tamise et dominant la zone, la Tour de Londres a joué un rôle essentieldans l’histoire du pays. Assiégée à plusieurs reprises, objet de toutes les convoitises, elle abrite aujourd’hui un des trésors les plus précieux : les bijoux de la couronne britannique ! Exposés au public depuis 1669, ils sont conservés sous vitrine. Ne vous étonnez pas de ne pas pouvoir vous arrêter devant les bijoux, la visite se fait sur un tapis roulant qui avance pour vous : un « moyen de transport » qui plait beaucoup aux enfants !

La forteresse est gardée par les célèbres Yeoman Warders, costumes rouges et chapeaux ronds, toujours partants pour une photo de famille ! Ils sont notamment les gardiens des sept corbeaux qui habitent en permanence la Tour de Londres, et ce depuis Charles II, au XVIIème siècle. Pourquoi ? Parce que la légende dit que si les corbeaux quittent la Tour, le royaume s’effondre.

Les Corbeaux de la Tour


Au centre de la forteresse, la Tour blanche, construite sous Guillaume le Conquérant, donna son nom à l’ensemble. Au deuxième étage de la Tour se trouve la plus ancienne église d’Angleterre, la chapelle de St John l’Evangéliste, dans laquelle les monarques passaient une nuit de veille avant leur couronnement, au Moyen Âge. On y trouve également une impressionnante collection d’armes et d’armures royales.

Tickets coupe-file