The Charles Dickens Museum ou comment redécouvrir ses grands classiques...

Peu d'auteurs ont su capturer l'essence de Londres  comme le faisait si bien Charles Dickens.

9cac20f6437d11e2ac9b22000a1fb864-7.jpg

Alors quel meilleur endroit pour en apprendre davantage sur le grand homme  que dans sa demeure Londonienne de  Bloomsbury (quartier que j'affectionne d'ailleurs tout particulièrement)? 

Après un réaménagement s'élevant à plus de 3 millions de £, le 48 Doughty Street, la maison dans laquelle Dickens a passé trois ans de sa vie et écrit "The Pickwick Papers", "Oliver Twist», «Nicholas Nickleby» et «Barnaby Rudge", a réouvert ses portes au public. 

 

 

Avec un centre d'apprentissage situé juste à côté, au numéro 49, les deux propriétés forment un équilibre parfait entre le musée et site historique. 

La maison a été entièrement restaurée dans son aspect Victorien traditionnel, et contient des éléments du passé de Dickens dont deux de ses bureaux, des lettres, des cadeaux et une photographie de l'accident de train  de Stapleton en 1865 dans lequel il était impliqué.

 Il n'y a pas guides qui ruinent l'ambiance, on laisse ici, aux visiteurs le temps de la réflexion sur l'univers de ce grand écrivain. Ce lieu offre aux visiteurs la chance d'en apprendre davantage sur la vie de Dickens et sur son travail.

 Si votre connaissance de Dickens ne s'étend guère plus loin que  «The Muppet Christmas Carol" ou "Oliver Twist", c'est maintenant l'occasion d'en apprendre et de mettre à jour vos connaissances sur l'un des plus grands écrivains du XIXème siècle. 

 

The Charles Dickens Museum est ouvert de 10 heures à 17 heures, du lundi au dimanche. 

Le musée sera ouvert le jour de Noël, mais fermé le jour de l'An.

Visitez dickensmuseum.com pour plus d'infos.

Mary Leviandier sur

activités londres enfants london for kids shopping london london experience LONDON site enfants Londres london kids charles dickens 48 Doughty Street Barnaby Rudge Bloomsbury jonno hopkins Nicholas Nickleby oliver twist The Dickens Museum The Pickwick Papers victorian

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau