Balade à Notting Hill : le quartier technicolor !

Balade à Notting Hill

Appelez-le le paradis d'Instagram, Instagrammable à volonté pour instagramer débutant, influencer en manque d'inspiration, appelez-le comme vous voulez : nous nous arrêtons aujourd'hui à Notting Hill !

Si vous n’avez jamais entendu parler de Notting Hill ou que vous n’avez pas vu le film (la honte !), c’est ce quartier en technicolor que vous avez certainement vu sur votre Instagram, où les maisons de ville pastel se mêlent aux voitures anciennes et aux cafés artistiques.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Mary Leviandier (@londrespourlesenfants) le

 

Tout comme Greenwich, Notting Hill fait partie des lieux où j'aime flâner et me perdre à travers les ruelles idylliques et les mews pavées contournant la célèbre Portobello Road...

Balade à Notting Hill

Balade à Notting Hill

Bien qu’il soit devenu l’un des quartiers les plus riches de Londres (comptez en moyenne  4 à 6 millions de livres pour une maison de ville), Notting Hill n’a pas toujours été aussi prospère.

En fait, jusqu'à la fin du XIXème siècle, Notting Hill était un bidonville avec de nombreuses porcheries et d'horribles entrepôts de poteries. Les habitants étaient en grande partie blancs, de classe ouvrière et de faible statut social. La violence et le chômage étaient le quotidien du quartier. Lorsqu'un afflux massif d’immigrants caribéens s’est installé à Notting Hill juste après la Seconde Guerre mondiale, les choses n’ont pas vraiment bien fonctionné. Les disparités de couleur de peau et les coutumes ont créé des tensions vives dans le voisinage : la discrimination est devenue courante, les propriétaires racistes refusant de louer à des locataires noirs, et les pubs ne les ont tout simplement pas laissés entrer. La violence a monté en flèche en mai 1958 avec une émeute massive de trois jours.

C’est à ce moment-là que le désormais célèbre Carnaval de Notting Hill entre en scène. L’événement a été organisé dans le but de célébrer la culture afro-caribéenne, de rassembler des visiteurs hors de la région et d’apaiser les tensions...

Attention, les habitants noirs étaient toujours exclus des établissements locaux; Cependant, cela ne les a pas empêché d'en profiter à juste titre, et ils ont ouvert un vaste réseau de sites clandestins illégaux, qui s'adressaient non seulement à leur propre communauté mais aussi à d'autres Londoniens.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Press Association (@pa) le

Alors que la violence s'installe au milieu des années 1980, de plus en plus de personnes se sont installées dans les rues entourant Portobello Road, attirées sans aucun doute par les loyers peu élevés et les appartements spacieux. L’accessibilité n’a pas duré longtemps, Notting Hill abrite maintenant des propriétés de plusieurs millions de livres et des boutiques hauts de gamme.

Balade à Notting Hill

Balade à Notting Hill

Balade à Notting Hill

Balade à Notting Hill

Balade à Notting Hill

Qui a dit que  « Londres était sombre et sans couleur » ?

c'est sûr que vous avez sans doute raté quelque chose, mal regardé.... Suivez ces chemins pastel drapés de glycines et vous vous retrouverez dans un des quartiers les plus colorés de Londres : Notting Hill !

Balade à Notting Hill

Mary Leviandier sur

Notting Hill balade portobello road

Commentaires

  • Maman Voyage
    Toujours aussi joli ! Je vais essayer d'y passer ce week-end ou le prochain !
  • londrespourlesenfants
    oui ! je ne m'en lasse pas ;-)