On a été au ciné: Jack et la mécanique du cœur

Vues les jolies sorties cinématographiques, et vue également la météo, les filles et moi passons pas mal de temps au cinéma en ce moment!
 
Notre dernier film dévoré (ou pas) sur la toile, c'est... 

Jack et la mécanique du cœur!

Image 282

Tout un programme, un titre à lui tout seul!

J'avais peur d'être déçue, je n'étais pas sûre d'avoir envie de le voir mais les filles ont vu les extraits... Je n'avais plus le choix!

C'est que moi, j'aurais préfèré voir Minuscule en 3D...  

Mais mes deux nanas voulaient absolument voir Jack Jack Jack... Rhooooo, c'est pas juste!

 
J'ai beaucoup aimé le début... un peu moins le milieu du film et encore moins la fin!
Il manque quelque chose, un "je ne sais quoi"!
Trop bobo parisien, pas assez de folie, pas assez rock, même si c'est ce qu'on veut nous faire croire!
 
J'entendais la semaine dernière un journaliste qui faisait la comparaison de ce film avec du Tim Burton!
Nan mais allo quoi? Nabila sort de ce corps... Comparons ce qui est comparable!
Parfois même, le scénario tombe dans le niaiserie, on meuble la bobine du film pour tenir une heure trente! 
 
Malgré tout, l'histoire doit être jolie,puisque mes filles ont adoré note pour plus tard penser à les deshériter... je me dis aussi que c'est sans doute une belle production française (je te jure aucune ironie, surtout quand tu sais que Minuscule est un chef d'oeuvre et une production bien française)
!
Mais je ne resterais pas sur une mauvaise note j'irai voir Minuscule la prochaine fois(sauf que je n'achèterai pas le bluray du film, hein? vous l'avez compris)!
En revanche, je lirai certainement le roman de Matthias Malzieu qui parait-il est vraiment superbe, histoire de me rattraper... on en reparlera dans la rubrique  "samedi, je lis"!
 
Voici quand même un résumé de l'histoire:
 
Édimbourg 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Le Docteur Madeleine le sauve en remplaçant son cœur défectueux par une horloge mécanique. Il survivra avec ce bricolage magique à condition de respecter 3 lois: premièrement ne pas toucher à ses aiguilles, deuxièmement maîtriser sa colère et surtout ne jamais Ô grand jamais, tomber amoureux. Sa rencontre avec Miss Acacia, une petite chanteuse de rue, va précipiter la cadence de ses aiguilles. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel un Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais, à Paris jusqu'aux portes de l'Andalousie.

 

Et un extrait

 

oh merde crotte! je me suis trompée de bande annonce! hi! hi! hi!

Et toi? t'as été voir Minuscule?

Mary Leviandier sur

avis Cinéma critique Jack et la Mécanique du Coeur

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau