Week-end lecture #207 : Lewis, caméléon métis

Week-end lecture #207 : Lewis, Caméléon metis

Lewis, caméléon métis, c'est le dernier roman que nous attendions avec impatience de notre autrice chouchou et Dunkerquoise Justine Jotham.

Et "Oté!*" les illustrations de la talentueuse Sophie Hirsh ajoute à cet excellent roman du piment et du peps.

(*ça alors ! exprime la surprise en créole martiniquais)

L'histoire :

Adopté par la joyeuse famille des Dupont-Durand, Lewis pourrait avoir la vie douce si les autres animaux du quartier ne se moquaient pas sans cesse de sa drôle de démarche ou de sa couleur de peau (jamais la même et, pourtant, jamais la bonne, selon eux). Né d’une mère lézard et d’un père caméléon qu’il n’a jamais connu, Lewis s’interroge sur ses origines. Il n’a qu’une hâte : découvrir la Gwaraïbe ! Surprises et amitiés l’y attendent, dans ce voyage qui pourrait bien changer sa vie.

 

Notre avis ?

Cette nouvelle histoire de la collection "Nos amies les sales bêtes" chez Poulpe Fictions se dévore. Justine nous emmène en voyage sur l'île Gwaraïbe dans un cadre idyllique et nous fait découvrir une partie de l'histoire de ces terres à travers le regard d'un caméléon à la recherche de ses origines. Les décors, les parfums, l'ambiance, tout y est ! Nous sommes transportés avec les Dupont-Durand à des milliers de kilomètres. 

J'ai aimé le ton du livre, Lewis est le narrateur, il est drôle, charmant, espiègle et malin, comment résister ? 

Ce roman sous des apparences légères traitent des thèmes bien plus profonds. Lewis est diffèrent, en quête d'identité, à la recherche de son père. Lewis veut savoir qui il est.

Il y a différents niveaux de lecture et chacun en fonction de son histoire personnelle et sa sensibilité propre se retrouvera d'une façon ou d'une autre dans le personnage de Lewis. Ce petit caméléon attachant en fera craquer plus d'un, c'est sûr ! 

Un big Up également à Sophie Hirsch qui a réussi à donner vie à Lewis et sa famille d'adoption avec ses pinceaux et crayons, les illustrations du livre sont sublimes ! 

En bonus, les titres des chapitres sont en créole ce qui donne encore plus d'exotisme au roman ! (ça fait deux jours que j'ai envie de manger des accras de morue, je me demande bien pourquoi ?!?)

 

Lewis retrouvera t-il son Papa ?

Je vous laisse le découvrir... Courez en librairie vous procurer cette excellent roman pour les 8-12 ans (et les grands enfants comme moi)...

Ovwa* !

(*aurevoir)

poulpe fictions Justine Jotham lecture