Un pavé dans la tamise #10 : Allaiter à Londres

Ma copine Amélie alias Maman Bricole était à Londres il y a deux semaines... Elle m'a contactée ce matin suite à l'incident du Claridge à Londres... si on peut appeler ça un incident. Je lui laisse cette tribune pour exprimer son ressenti de maman allaitante...

Le National Health Service stipule dans ses textes que les femmes "ne devraient jamais se sentir mal d’allaiter en public". De plus, l’Equality Act de 2010 rend illégal le fait de demander à une femme qui allaite de quitter un lieu public, comme un café, un magasin ou les transports publics". 

Unnamed3

voici le récit d'Amélie:

Il y a peu, j’étais en voyage à Londres avec mon mari et mon bébé de 5 mois. J’avais l’intention de faire un petit article pour le blog de mon amie pour expliquer notre petit périple : Londres avec un bébé.

Mais aujourd’hui, aux infos, j’entends qu’une maman britannique, qui allaitait son bébé dans le restaurant d’un hôtel de luxe s’est vue obligée de se cacher sous une serviette pour être plus convenable. Evidemment, j’ai fait un bond et mon petit article a pris une toute autre tournure !

Parce que moi aussi quand je suis allée à Londres, j’ai du allaiter là où je pouvais. Comment j’aurai fait sinon ? Laisser mon bébé à garder avec du lait artificiel dont il n’a pas l’habitude ? Prendre mon tire-lait avec moi et trouver un petit coin pour tirer mon lait ? Où d’abord ? Et sur quelle prise ? Ne pas tirer mon lait et être malade ?

Alors que faire ? Que veulent ces gens qui discriminent les mères allaitantes ? Qu’on reste chez soi peut-être, bien cachées pour ne pas les gêner ? Mais de quoi sont t’il gênés ? De voir une mère donner à manger à son bébé de la façon la plus naturelle possible, en général de manière discrète. Ils croient que nous nous déshabillons pour allaiter peut-être ? Ou que nous allons laisser notre bébé pleurer de faim pour les satisfaire ? Ah mais non, on nous regarderait de travers aussi si on laissait pleurer notre bébé, ahah.

Et bien moi, je suis gênée et choquée par les pubs pour les voitures ou  les parfums qui mettent en scène des femmes quasi nues pour vendre leur produit et que l’on voit placardées partout dans la rue!!! Oui, c’est plus choquant de marchandiser le corps d’une femme pour un produit superflu (ou pas) que de voir ce corps être utilisé pour nourrir son propre enfant !

 

Bref, me voilà énervée tout comme les mamans qui se relaient depuis cette affaire devant le Claridge avec leur bébé. Voir l’article 

D’autant que franchement, quand on regarde les photos, on ne voyait pas un bout de chair de cette maman…


Alors à Londres, j’ai nourri mon bébé au salon de thé du Victoria and Albert Museum, certes j’avais une écharpe devant lui, mais parce que je suis pudique et que l’endroit et la chaise où j’étais assise ne me permettait pas d’allaiter confortablement et en toute intimité. Et puis dans le train aussi et là où j’avais rendez-vous (bien oui, un bébé, ça mange plus d’une fois dans la journée, hein). Je tiens à mon allaitement, c’est mon choix et personne n’a le droit d’aller à son encontre comme personne n’a rien à dire à une maman qui ne veut pas allaiter. C’est notre liberté de mère et les hommes n’ont rien à voir là dedans, hein Mr Nigel Farage.

 

 Enjoy breastfeeding!

Mary Leviandier sur

london experience LONDON kids allaitement breastfeeding liberté

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau